Connectez-vous

Afrique

Attentats suicides à Tunis : 8 Blessés et un policier tué

La ville de Tunis a fait objet de deux attentats suicides faisant 8 blessés et un homme en uniforme tué. C’était dans la matinée de ce jeudi 27 juin.

Publié

le

La ville de Tunis a fait objet de deux attentats suicides faisant 8 blessés et un homme en uniforme tué. C’était dans la matinée de ce jeudi 27 juin.

La principale artère de la capitale a d’abord été le théâtre d’un attentat suicide qui visait la police. Trois civils ont été blessés. Au même moment une autre attaque ciblée contre la caserne de la garde nationale dans la même ville faisait quatre autres blessées. Dans un premier temps un kamikaze a d’abord visé la police sur l’avenue Bourguiba, un lieu central qui marque le début de la médina, cette vieille ville aux mille échoppes, très touristique surtout en ce moment. Cette attaque a blessé deux policiers dont l’un est ensuite décédé des suites de ses blessures. Trois civils ont également été blessés. La protection civile et la police ont rapidement déployé des renforts sur l’avenue Bourguiba, où se trouve le ministère de l’Intérieur. De nombreux commerces et administrations ont fermé après l’attentat et la police a bouclé le secteur appelant les passants à s’éloigner. Sur les lieux de l’attentat, des restes de corps, probablement ceux du kamikaze, jonchent le sol tout en haut de l’avenue. L’ambassade de France, située à quelques dizaines de mètres seulement de l’explosion, vient d’appeler tous ses ressortissants à ne pas se rendre à Tunis-centre. Rappelons que fin octobre 2018 sur cette même avenue, un kamikaze, seule victime de l’attentat, s’était fait exploser aux abords d’un véhicule de police et au même moment, une autre personne s’est faite sauter devant la porte arrière du complexe de Gorjani, où sont rassemblés des services de la Garde nationale et de la police judiciaire, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaaq. La Tunisie, qui dépend largement du tourisme, a relevé ses mesures de sécurité depuis une série d’attentats commis en 2015, dont l’attaque contre le musée du Bardo où 21 personnes ont été tuées, puis dans la station balnéaire de Sousse, qui a fait 38 morts.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *