Connectez-vous

Afrique

55ème session ordinaire de la Cedeao : Buhari insiste sur la paix et la sécurité dans la sous-région

Le président de la République Fédérale du Nigéria, président de l’autorité de la CEDEAO des chefs d’état et de gouvernement, Muhammadu Buhari, a procédé à l’ouverture de la conférence de la 55ème session de l’autorité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO)

Publié

le

Le président de la République Fédérale du Nigéria, président de l’autorité de la CEDEAO des chefs d’état et de gouvernement, Muhammadu Buhari, a procédé à l’ouverture de la conférence de la 55ème session de l’autorité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). A cette rencontre, les chefs d’Etats ont échangé sur la situation politique en Guinée Bissau, la lutte contre le terrorisme, l’adoption de la monnaie unique et la succession de Muhammadu Buhari à la tête de la CEDEAO. Cette session s’est tenue à Abuja au Nigéria ce jour 29 juin 2019.

Déclaration de S.E. Muhammadu Buhari, président de la République Fédérale du Nigéria, président de l’autorité de la Cedeao des chefs d’état et de gouvernement, lors de la 55 ème session ordinaire de l’autorité de la Cedeao des chefs d’Etat et de gouvernement à Abuja au Nigéria.

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille chaleureusement à Abuja au nom du gouvernement et du peuple de la République Fédérale du Nigéria à l’occasion de la 55 ème session ordinaire de l’autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

2. À mes collègues, permettez-moi de réitérer ma profonde reconnaissance pour la confiance qui m’a été accordée pour diriger notre organisation sous-Régionale, en tant que président de l’autorité au cours de la dernière année. Je vous remercie sincèrement pour le précieux soutien qui m’a été accordé tout au long de la période.

Excellences chefs d’Etat et de gouvernement,

Advertisement

Invités Distingués,

3. En tant que dirigeants de l’Afrique de l’ouest, nous sommes ravis de la plate-forme fournie par notre organisation pour tenir des consultations régulières. Nous notons également avec satisfaction le fonctionnement efficace de nos institutions qui nous unissent en tant qu’Etats membres.

4. Le fait que nous nous sommes réunis ici aujourd’hui, pour discuter de l’évolution de notre sous-Région, témoigne de notre engagement soutenu en faveur de la consolidation de notre intégration en tant que communauté. Je reconnais et je salue les progrès géants réalisés par la CEDEAO à cet égard.

5. Je recommande également nos efforts individuels et collectifs en faveur de la promotion de la bonne gouvernance, de la paix, de la stabilité et du développement socio-économique dans notre sous-région. Nous devons rester concentrés sur notre effort collectif pour faire de la sous-région un espace de paix et de sécurité.

6. C’est une condition essentielle pour atteindre l’objectif principal de notre organisation, qui est de  » promouvoir la coopération et l’intégration, menant à la mise en place d’une union économique et monétaire en Afrique de l’ouest, afin d’améliorer les normes de vie De son peuple et contribuer au progrès et au développement du continent africain « .

Advertisement

Vos excellences, invités distingués,

7. Malgré les progrès appréciables que nous avons réalisés, en particulier dans le domaine de la gouvernance politique, notre sous-région continue de relever des défis de sécurité considérables. Nous sommes tous témoins des incidents récurrents d’affrontements entre les communautés, des conflits éleveurs-agriculteurs, du banditisme et des attaques terroristes dans tous nos pays.

8. Ces menaces, vous serez d’accord avec moi, ont des conséquences sur la coexistence pacifique entre nos communautés et nos peuples ainsi que leurs moyens de subsistance.

9. Cette agitation sape également tous nos efforts pour parvenir à une intégration régionale complète. Il est donc nécessaire que nous agissons collectivement pour mettre fin à cette menace dans l’intérêt de la stabilité régionale et du bien-être de notre peuple.

10. Permettez-moi de vous offrir, au nom de nous tous, nos sincères condoléances et nos condoléances aux familles des victimes d’attentats terroristes, de banditisme et d’affrontements inter-communautaires perpétrés par des éléments égarés dans nos sociétés. Nous ne cédons pas à nos efforts pour protéger notre peuple épris de paix et leurs biens, tout en soutenant vigoureusement la guerre contre le terrorisme et la criminalité.

Advertisement

Excellences chefs d’état et de gouvernement,

11. En tenant compte de la nature transnationale des menaces qui nous confrontent, la nécessité de l’adoption d’une stratégie commune aux niveaux national et régional pour les combattre est devenue impérative. Ce faisant, nous allons renforcer nos actions et nos ressources pour une réponse plus efficace afin de protéger nos citoyens et de sécuriser notre espace commun.

12. Bien que je reconnaisse que plusieurs initiatives et mesures ont été prises dans nos pays respectifs, les développements récents ont montré que nous devons coopérer plus efficacement pour atteindre nos objectifs.

13. Nous devrions envoyer un message fort et unifié aux auteurs de la violence que nous sommes déterminés dans notre détermination collective à les affronter et à les vaincre.

14. Je voudrais renouveler notre gratitude à tous nos collègues qui ont habilement mené les missions de médiation politique que nous leur avons confiées.

Advertisement

Excellences, invités distingués,

15. Alors que nous nous efforçons de créer un environnement sûr, stable et prospère en Afrique de l’ouest, nous devons également intensifier nos efforts pour assurer un développement économique et social durable dans notre sous-Région. Ce faisant, nous serons en mesure de lutter contre la pauvreté et le chômage des jeunes et de contribuer à notre stabilité soutenue.

16. Plusieurs questions relatives aux différentes politiques, programmes et projets sont détaillées pour la discussion lors de la réunion d’aujourd’hui.

17. Comme c’est notre coutume, la 55 ème session ordinaire examinera également ces questions dans les rapports de l’ordre du jour d’aujourd’hui.

18. Compte tenu du haut niveau d’intérêt que vous attachez tous à la coopération et à l’intégration régionales, je suis convaincu que notre sommet sera témoin de discussions solides et de décisions judicieuses.

Advertisement

19. Laissez-moi à ce moment-là, profitez de cette occasion pour renouveler, une fois de plus, notre sincère reconnaissance à L’Union Africaine, à l’ONU et à tous nos partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur coopération et leur assistance soutenues. Nous apprécions leur partenariat.

20. Je conclurai mes remarques en nous souhaitant des délibérations fructueuses. Je déclare ouverte la 55 ème session ordinaire de l’autorité de la CEDEAO des chefs d’état et de gouvernement.

Je vous remercie de votre attention.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *