Connectez-vous

Sports

Mickaël Poté parle de son doublé face au Ghana : « … J’ai l’instinct d’un buteur »

Reçu sur l’office de radio et télévision du Benin (Ortb), l’attaquant béninois ayant évolué sous les couleurs du club turc d’Adana Demirspor et auteur d’un doublé contre le Ghana lors de la première journée des matchs de poule de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Egypte 2019, parle de cet exploit dans l’histoire du football béninois à une phase finale de la messe du foot africain.

Publié

le

Reçu sur l’office de radio et télévision du Benin (Ortb), l’attaquant béninois ayant évolué sous les couleurs du club turc d’Adana Demirspor et auteur d’un doublé contre le Ghana lors de la première journée des matchs de poule de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Egypte 2019, parle de cet exploit dans l’histoire du football béninois à une phase finale de la messe du foot africain.

Mickaël Poté, un doublé contre le Ghana, quatre fois champion d’Afrique et l’une des équipes les plus régulières de cette coupe d’Afrique des Nations…

C’est vrai que c’est allé très vite et on a eu la chance de marquer très vite. On s’est vite mis dans le match. Dans ce genre de grand rendez-vous, il faut aller très rapidement. C’est la consigne qu’on a eu et c’est ce qu’on sait dit à l’entraînement entre nous. Maintenant, sur un plan personnel, je dis au paravent que j’aime les grand rendez-vous et les grands matchs. Ça me réussi aussi rapidement que je ne l’espère mais on était préparé en condition et ça a payé. Nous sommes contents et je le suis également.

Est-ce que vous vous attendiez à la passe de Senior et comment cela s’est passé dans votre tête ?

Au fait, c’est quelque chose qui a été travaillé à l’entraînement. Les attaques rapides et on a essayé de jouer sur nos points forts à savoir dans la percussion et le jeu rapide. On sait, dès qu’un de nos coéquipiers est tourné ou orienté dans le sens du but adverse, on se doit de faire ces appels là. Et je l’ai senti, me mettant sur le côté, j’ai toujours tendance à entrer dans l’axe parce qu’on sait que je suis attaquant et j’ai toujours essayé par là. J’ai essayé de trouver la petite recette magique pour compenser le fait que je ne joue pas à la base à mon poste de prédilection mais je peux apporter tout ce que je peux faire même en étant de côté. Ça a payé et je pense que c’est bien parti pour la suite.

Advertisement

Il y a eu un petit croché. Est-ce qu’à un moment donné, vous avez eu l’impression de perdre le ballon ?

Non, pas du tout. Si vous regardez certains de mes buts, j’ai marqué de cette façon au cours de cette saison dans mon club au d’Adana Demirspor. Je sais que c’est très difficile pour un défenseur de défendre ainsi quand l’attaquant est lancé. Je l’ai donc joué au vue, c’est l’expérience. Mais quand j’ai senti dans mon dos que le défenseur revenait, je me suis dit qu’il faut que je trouve quelque chose pour l’éliminer. C’est allé très vite, ça se passe très vite dans la tête. C’est l’instinct du buteur. Comme je le dis, je suis un buteur malgré mes statistiques en équipe nationale. Tout le monde sait que c’est différent. J’ai cet instinct de buteur quand je suis fasse au but, j’ai la capacité à réfléchir très rapidement pour finir les actions. Et j’ai eu la chance et la réussite puisqu’il le faut pour un buteur à l’attaque mais il faut aussi provoquer cette réussite. C’est ce que j’ai fait et je suis content.

Racontez nous comment vous avez réussi à marqué le second but…

C’était à la Poté parce que je n’ai pas réfléchi et comme je le dis, ça va très vite. Le staff technique pourra le confirmer, je suis monté en puissance au niveau de l’entraînement. Je me suis affirmé, j’étais mieux physiquement, j’avais le contre coup de la saison parce que j’ai fait beaucoup de matchs dans la saison. C’est la première fois qu’on joue une coupe d’Afrique après le championnat et j’ai joué plus de 40 matchs. Je me sens de mieux en mieux. Beaucoup de gens ont été surpris par rapport à mon âge mais je dis la vérité, c’est l’âge du cerveau qui compte. Je fais maintenant attention à mon hygiène de vie et c’est ce qui me permet d’avoir ces jambes et de faire de grandes courses à grande intensité. Voilà, j’ai marqué des buts à l’entraînent. Je suis en forme et je suis fier de ce que j’ai pu apporter personnellement et aussi collectivement.

                     Transcription : Arnaud Gaffan

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *