Connectez-vous

Afrique

55ème session ordinaire de la CEDEAO : Mahamadou Issoufou prend la présidence et décline ses ambitions

Les Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) se sont réunis en session ordinaire le samedi 29 juin 2019 à Abuja. A l’issue de leurs travaux, le Président de la République du Niger a été nommé à la présidence de la communauté pour un mandat d’un an.

Publié

le

Les Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) se sont réunis en session ordinaire le samedi 29 juin 2019 à Abuja. A l’issue de leurs travaux, le Président de la République du Niger a été nommé à la présidence de la communauté pour un mandat d’un an.

Les rideaux sont tombés. La 55ème session ordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a pris fin ce samedi 29 juin à Abuja. A l’issu de la conférence des présidents, le Président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, a été désigné par ses paires pour conduire la communauté des Chefs d’Etats et de gouvernement pendant un mandat d’un an. Il met, sous ce mandat une priorité à la sécurité régionale, la consolidation des institutions démocratiques et l’intégration économique des Etats. « Je m’attèlerai, au cours de ce mandat, à faire en sorte que des avancées significatives soient enregistrées sur au moins trois domaines auxquels j’accorderai une grande priorité : la sécurité régionale, la consolidation des institutions démocratiques et l’intégration économique de nos Etats », a déclaré le Président de la République du Niger.

Il faut noter que plusieurs défis restent à relever par le nouveau Président de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest. « Présider la CEDEAO à cette étape de son évolution est une lourde mission », a indiqué le Président Mahamadou Issoufou avant d’ajouter : « je souhaiterai être à la hauteur du Président Buhari pour poursuivre l’œuvre et faire faire à notre communauté, un pas supplémentaire sur la voie de l’intégration politique, économique et sociale de nos pays ».

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *