Connectez-vous

Sports

Après leur qualification pour les huitièmes de finale de la Can : Patrice Talon félicite les Ecureuils

C’était une première pour le peuple béninois et il fallait le faire. Depuis hier, la sélection du Bénin est en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2019). Une qualification obtenue par les Écureuils du Bénin au terme de trois matchs nuls en autant de rencontres jouées.

Publié

le

C’était une première pour le peuple béninois et il fallait le faire. Depuis hier, la sélection du Bénin est en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2019). Une qualification obtenue par les Écureuils du Bénin au terme de trois matchs nuls en autant de rencontres jouées. Michel Dussuyer et ses poulains ont tenu tête au Ghanéens avec un score de deux buts partout. Face à la Guinée-Buisseau, Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers favoris au coup d’envoi, n’ont pu faire qu’un match nul de zéro but partout. La qualification devrait donc passer par une victoire ou un match nul face aux lions indontables du Cameroun, champions d’Afrique en titre. Et hier, même s’ils ont souffert, Saturnin Allagbé, Khaled Adenon et les autres ont réussi à inscrire le football béninois dans l’histoire de la Can. Et juste après le coup de sifflet final de cette rencontre, le Chef de l’Etat, le premier supporter des Écureuils a adressé ses félicitations à Dussuyer et ses joueurs en postant un message sur page facebook. « Vous l’avez fait. Le Benin le mérite bien. Bravo les enfants, au prochain défi » , a twitté le Président de la République, Patrice Talon. Mais au delà ce court messge, le Chef de l’Etat a tenu à adresser ses félicitations, mais également celle de la nation entière aux joueurs en les appelant directement. Il a d’ailleurs posté la quintessence de leur discussion sur sa page facebook. « J’ai appelé les Écureuils et leur staff pour leur transmettre les félicitations et encouragements du peuple béninois tout entier. Je leur ai dit que nous sommes tous fiers d’eux, et que nous leur souhaitons de rester le plus longtemps possible dans la compétition ». Un geste qui devrait galvaniser les joueurs et le staff technique. Le prochain défi à relever se nomme « les lions de la Teranga » du Maroc.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *