Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Economie

Côte d’Ivoire : Abidjan abrite la 21ème session ordinaire des Chefs d’Etat de l’UEMOA

La Cote d’Ivoire organise ce vendredi 12 juillet 2019 la 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Publié

le

La Cote d’Ivoire organise ce vendredi 12 juillet 2019 la 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Après la capitale togolaise en juillet 2018, c’est celle ivoirienne qui organisera la 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine,  dont la présidence est assurée par le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara. Les chefs d’Etat de l’Union qui regroupe les huit (08) pays  qui ont le Franc CFA en partage à savoir le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo prendront part à cette rencontre qui, il faut le souligner entre dans la droite ligne des objectifs de l’institution.

On apprend déjà que ces dirigeants ouest-africains feront à cette occasion le tour d’horizon des préoccupations politiques régionales du moment. La paix et la sécurité dans les Etats membres. Ils vont certainement débattre des questions liées au dialogue inclusif qui demeure le moyen le plus sûr de dégager un consens national dans les Etats qui connaissent des crises politiques. Aussi vont-ils échanger sur l’accélération du processus d’intégration régionale, le rappel du respect des critères de convergence économique, surtout dans un contexte  de mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Créée en 1994, l’UEMOA est une institution qui a  notamment pour mission la réalisation de l’intégration économique des États membres.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *