Connectez-vous

Afrique

Burkina Faso: Kaboré consulte la classe politique

Préoccupé par la situation sociopolitique de son pays, Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina Faso entame depuis lundi un dialogue avec les acteurs politiques.

Publié

le

Préoccupé par la situation sociopolitique de son pays, Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina Faso entame depuis lundi un dialogue avec les acteurs politiques.

Comment gagner le pari de l’apaisement de la crise politique au Burkina Faso ? Pour tenter de répondre à cette interrogation, le président Roch Marc Christian Kaboré organise ce lundi une concertation avec les caciques de la classe politique de son pays. L’objectif visé par cette rencontre qui prend fin le 22 juillet prochain est de ramener la paix sociale au sein des Burkinabé. Au menu de ce colloque, la question du pourvoir, la cohésion et l’unité nationale. Dans son mot de bienvenu à l’ouverture de cette séance, le président burkinabè se dit ouvert aux propositions des leaders politiques, issus de la majorité et de l’opposition. Ils apporteront des solutions idoines pour contribuer à la bonne gestion du pays. Au cours de cet échange historique la question du contexte sécuritaire et du vote des Burkinabè de la diaspora au prochain scrutin sera aussi évoquée. Au sujet de cette joute électorale, il rassure la classe politique. Le président Kaboré a réaffirmé sa « volonté de faire tenir des élections libres, démocratiques et transparentes sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger ». De nombreux observateurs avertis de la vie politique ont réagi sur cette rencontre. Selon l’analyste Abdoul Karim Saidou du Centre pour la gouvernance démocratique les questions en débat ont déjà fait l’objet de consultations sans aboutir à des réformes concrètes jusque-là. La tension politique est montée d’un cran au Burkina Faso. L’opposition et la mouvance restent à couteaux tirés sur la gouvernance de l’Etat sous l’actuel président dont le dialogue s’inscrit dans la logique d’apaisement.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *