Connectez-vous

Afrique

Cacao : La Côte d’Ivoire et le Ghana de retour sur le marché mondial

Après avoir annoncé dans le mois de juin dernier la suspension de leur vente des récoltes de la saison 2020-2021, les deux pays ont décidé enfin de reprendre leurs exportations. Une décision plus que salutaire pour les agriculteurs.

Publié

le

Après avoir annoncé dans le mois de juin dernier la suspension de leur vente des récoltes de la saison 2020-2021, les deux pays ont décidé enfin de reprendre leurs exportations. Une décision plus que salutaire pour les agriculteurs.

Bonne nouvelle pour les producteurs de cacao. La Cote d’Ivoire et le Ghana ont décidé de levé la mesure de suspension de vente des récoltes de cacao la saison prochaine. Dans un communiqué, les deux structures de gestion du cacao des deux pays notamment le Conseil Café Cacao ivoirien (CCC) et du Cocoa Board ghanéen ont annoncé cette décision : « la Côte d’Ivoire et le Ghana ont mis en œuvre un concept de prix plancher par l’instauration d’un différentiel de revenu de 400 dollars par tonne pour tout contrat de vente auprès de deux pays pour la récolte de 2020-2021 ». Ces mesures  visent à bien rémunéré les agriculteurs qui vit sous le seuil de la pauvreté avec moins de 1,2 dollar par jour selon les chiffres de la banque mondiale. L’industrie de cacao pèse cent milliards de dollars dans le monde, mais les producteurs n’en perçoivent que six d’où  l’union entre les deux Etats afin de mieux défendre les planteurs. Le 12 juin dernier ces deux pays avaient annoncé ne plus vouloir vendre leurs fèves en dessous d’un prix plancher de 6200 dollars la tonne de cacao. Ivoirien et Ghanéens proposent donc un mécanisme de compensation pour améliorer le revenu des premiers acteurs du secteur. Cinq millions de personnes vivent du cacao en Côte d’Ivoire qui à elle seule représente 40% de la production mondiale. En 2018, les États-Unis ont importé pour plus de 600 millions de dollars de fèves ivoiriennes.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *