Connectez-vous

Monde

Japon : Décès de Yukiya Amano directeur de l’AIEA

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, n’est plus. Il est décédé ce lundi 22 juillet à l’âge de 73 ans après avoir dirigé l’institution pendant 10 ans. Les circonstances de sa mort restes à élucider.

Publié

le

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, n’est plus. Il est décédé ce lundi 22 juillet à l’âge de 73 ans après avoir dirigé l’institution pendant 10 ans. Les circonstances de sa mort restes à élucider.

L’organisation onusienne dans une note à ses États membres a fait savoir que l’actuel directeur de l’agence a rendu l’âme. Mais elle n’a pas donné des clarifications sur les circonstances exactes de sa mort. Miner par des problèmes de santé, le diplomate japonais était sur un départ anticipé. Né en 1947 dans une petite ville de l’est du Japon, il a effectué des études en droit et a travaillé pour le ministère des affaires étrangères. Il s’est spécialisé par la suite dans le désarmement international et la non-prolifération nucléaire. Ambassadeur du Japon auprès de l’AIEA en 2005, il prend la tête de l’organisation en 2009. Il succéda ainsi à l’Egyptien Mohamed el-Baradei. Absent depuis le 10 juillet du conseil des gouverneurs extraordinaire, il avait laissé entendre qu’il pourrait annoncer son départ anticipé pour des raisons de santé. Dans une lettre adressée à ses collaborateurs le diplomate se félicitait « des résultats concrets obtenus durant son mandat pour atteindre l’objectif l’atome pour la paix et le développement ». Le président Vladimir Poutine s’est dit « Admirer sa sagesse, sa clairvoyance et sa capacité à prendre des décisions éclairées dans les circonstances les plus difficiles ». La prochaine étape est l’organisation des élections pour désigner son successeur. L’intérim devra être assuré par ses adjoints jusqu’aux nouvelles élections. Au cours de son mandat à la tête de l’AIEA, il a considéré son travail plus technique que politique et a supervisé l’enquête sur la dimension militaire du nucléaire iranien et le rapport qui a suivi.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *