Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Economie

Visite annoncée du président Indien au Bénin : La stratégie de l’ancrage progressive de l’Inde en Afrique de l’Ouest

Publié

le

Une première pour le président Indien. Ram Nath Kovind, pour sa première mini-tournée sur le continent, se déplacera à l’ouest-africain à compter du 28 juillet. Il se rendra précisément au Bénin, en Gambie et en Guinée Conakry. Au menu : plusieurs accords de partenariat.

En poste depuis juillet 2017, Ram Nath Kovind se rendra précisément au Bénin, en Gambie et en Guinée Conakry, accompagné d’une délégation officielle mais aussi avec des d’hommes d’affaires en vue de nouer de nouveaux partenariats avec ces trois pays dans le but de renforcer notamment leur coopération économique pour des visites de travail. Plusieurs rencontres sont prévues notamment entre ses homologues Patrice Talon, Alpha Condé et Adama Barrow.

L’Inde est l’un des principaux partenaires économiques du Bénin depuis des années. Selon un document du ministère béninois des Affaires étrangères, «près de 230 sociétés indiennes exercent des activités dans le pays, dont 165 dans la vente au détail de textile, de riz, de noix de cajou, de ferraille et de produits électroniques, ainsi que d’aliments et de produits courant dans des libre-service».

On estime qu’en Gambie, que les échanges commerciaux avec l’Inde avoisinent les 190 millions de dollars. Dans ce pays, l’Inde  a octroyé des lignes de crédit pour la réalisation d’importants projets structurels, mais aussi dans le cadre de la construction du complexe de l’Assemblée nationale pour lequel New Delhi a globalement déboursé près de 27 millions de dollars.

La Guinée Conakry a quant à elle augmenté ses échanges avec ce pays ces dernières années passant d’environ 398 millions de dollars en 2013 à environ 899 millions de dollars en 2018, selon les données du gouvernement indien. Ainsi, ce pays veut faire de l’Afrique de l’Ouest une zone pionnière dans ses échanges avec le continent.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *