Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Sécurité

Bénin : Retour d’actes de corruption sur nos axes routiers

Publié

le

Le rançonnement et autres actes de corruption sont désormais de retour sur certains  axes routiers. À Cotonou, à Porto Novo où à Abomey-Calavi, les policiers n’hésitent plus désormais à racketter les conducteurs de véhicules ou de motos qui commettent des infractions.

D’après un constat fortuitement fait qui aurait ensuite donné lieu à une investigation du journal Le Potentiel, le rançonnement et aux actes de corruption auraient de nouveau repris sur certains axes routiers. Une situation qui intervient malheureusement à quelques heures de l’anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance.  

Nos confrères du journal le Potentiel dans leur constat mené sur plusieurs axes routiers de Cotonou, Porto-Novo et autres arrivent à la conclusion selon laquelle ces actes peu orthodoxes proscrits par le gouvernement de la rupture et du nouveau départ, reviennent en douce et sont occasionnés par certains usagers coutumiers des infractions. Car l’un des conducteurs interrogés par le journal le Potentiel assure qu’il leur suffirait de glisser quelques sous aux agents de police pour ne plus voir leurs pièces saisies. Selon nos recoupements, ces actes de corruption seraient la spécialité des agents qui sont postés au niveau du corridor Porto-Novo Sèmè à hauteur de Djrègbé.

Seul pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest  (Cedeao) à respecter le protocole sur la libre circulation des personnes et des biens, selon un récent  rapport de la Task Force, ces actes de corruption et ou de rançonnement sur les axes routiers, risquent si on n’y prend garde de plomber cette belle performance longtemps ventilée dans les médias locaux.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *