Connectez-vous

Environnement

Cotonou : le procureur Mètonou n’abandonnera pas la lutte contre la pollution. Lire l’intégralité de sa déclaration

Publié

le

Déclaration de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou

Chers amis de la presse,
Mesdames, messieurs
Notre marche ‘’ECORUNNING’’de ce matin, aux côtés de madame Sandra Idossou et ses amis.es qui l’accompagnent dans le cadre de son initiative SachetHéloué est une heureuse occasion pour moi et tout le personnel du parquet de Cotonou ici présent de rappeler à nos concitoyens l’enjeu et le ferme engagement du pouvoir judiciaire, pour la lutte contre la pollution de l’environnement en général et l’insalubrité dans la ville de Cotonou en particulier.
Cotonou, la cité vitrine de notre pays, mérite que ses habitants participent au mieux vivre en son sein en rendant et/ou en faisant rendre propres les abords de leurs habitations respectives, en évitant, puisque c’est le lieu de le marteler, de jeter les sachets plastiques et autres déchets, ordures dans les rues, les espaces publics.
Depuis notre nomination en tant que Procureur de la République, nous avons décidé de faire le combat républicain de la lutte pour un environnement sain, l’un de nos chevaux de bataille. Les lois de la république ont été prévues par le législateur pour garantir à tous les citoyens une vie décente dans un environnement sain, sans pollution environnementale ni sonore. Beaucoup de nos concitoyens, dans les quartiers de Cotonou, ont manifestement peu d’égard vis-à-vis des dispositions légales prévues à cet effet. C’est pour cela que notre démarche a d’abord été de miser sur la sensibilisation, au contact direct avec les populations, puis la mobilisation des institutions et acteurs décentralisés, municipaux et déconcentrés ayant à charge le maintien de l’ordre environnemental, pour ainsi dire, dans la ville. A chaque étape de ces processus, nous avions averti des sanctions qui ne devraient pas tarder à tomber à l’égard de quiconque se mettrait en travers de la loi. C’est ainsi que certains ont déjà été appréhendés à différents moments et ont dû subir des sanctions exemplaires prévues par la loi.
L’opération de ce matin est donc une aubaine que nous avons saisi e sans ménagement pour non seulement soutenir et encourager ses initiateurs, mais aussi accomplir le bon geste au regard de la loi, ensembles avec tous les volontaires participant à cette action citoyenne. Nous sommes membres à part entière de la communauté, et tout ce qui la touche nous concerne directement. Marcher ensemble, c’est aussi vivre ensemble ; et quand cette marche contribue en parallèle à débarrasser notre cadre de vie de produits aussi toxiques que les sachets plastiques, vous convenez avec nous que l’enjeu est d’une importance qui va au-delà de notre génération. C’est d’ailleurs ainsi que nous avons toujours perçu la lutte que nous menons à notre propre niveau, au niveau du parquet, pour la sensibilisation et la traduction devant le tribunal de ceux qui enfreignent les lois anti-pollution sur notre territoire de juridiction.
Aussi, les différentes actions menées dans ce sens sont âprement divulguées par les médias qui permettent d’envoyer bien évidemment le message au-delà de Cotonou. C’est pour cela que je salue et remercie le travail des médias professionnels et les diffusions à titre individuel dans les médias sociaux.L’opération de ce jour, comme l’ont indiqué les initiateurs de SachetHéloué, s’inscrit dans le contexte de la célébration du 59 ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souverainement nationale et internationale. Qui dit indépendance dit liberté. Est-on libre quand on n’est pas en mesure d’organiser son environnement de sorte à s’éviter des comportements et autres nuisances handicapantes pour soi et pour ses voisins ? Est-on libre malade ? …
Mon engagement soutenu et la mobilisation du parquet pour l’assainissement du cadre de vie aux côtés de la société civile active sur le front de la lutte pour l’environnement durable est l’expression de notre conviction quant à l’impact transversal induit sur les questions de santé publique, d’éducation et de création d‘une conscience collective. Plus important, nous nous préoccupons du pays et de la ville que nous laisserons aux générations futures.
C’est une vision. Elle porte l’engagement actif du levier judiciaire au concert des multiples challenges de notre génération sur les préoccupations urgentes de l’environnement durable, la sauvegarde de notre planète : la terre. Je voudrais rappeler, à tous ceux qui militent, à travers le monde, pour un cadre de vie sain, un futur meilleur, un environnement durable, notre conviction d’une lutte juste et urgente et le fort potentiel d’un meilleur accompagnement de la justice et de la loi pour accélérer la marche des peuples et des continents vers ce dessein planétaire.
Le parquet de Cotonou , réitère l’engagement, d’être aux côtés des organisations de la société civile, les jeunes, les hommes, les femmes de nos quartiers, les médias, l’ensemble des acteurs parties-prenantes, pour sensibiliser dans une plateforme citoyenne large, en faveur de l’assainissement opérationnel de notre cadre de vie, et veiller également à l’application ferme des règlementations à son sujet.
Pas de développement sans environnement sain ; pas d’environnement sain sans respect de la loi, sans justice.

Pleins succès à SachetHéloué, pour un environnement sain

Vive l ’assainissement urbain
Vive le sport
Vive l’environnement
Vive la justice
Je vous remercie,
Fait à Cotonou, ce samedi 03 Aout 2019

Elon’m Mario Mètonou

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *