Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Education

Education : le gouvernement fixe l’évaluation ‘’obligatoire’’ des enseignants au 24 août prochain

Publié

le

Le Conseil des ministres s’est réuni en sa session ordinaire ce mercredi 7 août 2019. Divers sujets ont été abordés au cours de cette rencontre gouvernementale dont celui relatif à l’évaluation des enseignants reversés en Agents contractuels de l’Etat en 2008, dans les enseignements primaire et secondaire. Le contrôle de connaissance de ces acteurs majeurs du système éducatif est prévu pour le samedi 24 août 2019, sur l’ensemble du territoire national.

Identifier les besoins en renforcement de capacités des enseignants du primaire et du secondaire général. Tel est l’objectif fixé par le gouvernement, selon le communiqué du conseil des ministres de ce jour, en organisant une évaluation obligatoire aux enseignants concernés le samedi 24 août prochain sur toute l’étendue du territoire national.  En effet, toujours selon le communiqué, les diagnostiques des sous-secteurs de l’enseignement primaire et secondaire général ont révélé, sur les dix (10) dernières années, un faible niveau de performances des élèves et ceci entre autre à cause de la qualité des  enseignants concernés et le manque d’enseignants qualifiés.

Ainsi, « à la maternelle, l’évaluation portera sur une épreuve d’étude de cas en pédagogie appliquée. Au primaire, il s’agira d’une épreuve (deux sujets au choix) d’étude de cas en pédagogie appliquée et une épreuve de mathématiques. Pour les enseignants du secondaire, l’épreuve permettra d’évaluer les connaissances théoriques et professionnelles dans les matières enseignées en fonction des cycles où ils interviennent », à en croire le compte rendu du conseil des ministres. Le gouvernent rassure les enseignants concernés pour le bon déroulement des compositions et les invite à y prendre part. Par ailleurs, il faut rappeler que les enseignants qui ne s’y soumettraient pas seraient responsables des conséquences qui découleraient de leur attitude, a conclu ce point relatif à l’évaluation des enseignants du primaire et du secondaire général.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *