Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Afrique

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa réfute les accusations de corruption à son encontre

Publié

le

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa est accusé de corruption depuis que des informations confidentielles ont fruitées révélant qu’il a hérité d’un fond d’une industrie privée pour sa campagne. Il dénonce une atteinte à la vie privée et affirme que l’argent était versé au nom de son fils.

Un communiqué de la présidence publié le 10 août indique que « Des informations, dont a priori seule la médiatrice a accès, comme des relevés bancaires appartenant à des tiers, qui contiennent des transactions privées et qui sont strictement confidentielles » ont fuité dans les médias. Ledit communiqué insinue également que des mains invisibles seraient derrières cette fuite, tout en réaffirmant le respect de l’éthique et du droit de la part du président dans ce dossier. La médiatrice de la république a affirmée que ces informations étaient obtenues de façon illégale. «  M. Ramaphosa a constaté avec une vive inquiétude que cette divulgation représentait une violation du droit constitutionnel à la vie privée », a-t-elle laissée entendre, déplorant que ces informations aient été obtenues de façon illégale. Au cours de son audition devant le parlement de son pays, le président sud africain avait plaidé sa bonne fois assurant qu’il ne disposait pas des bonnes informations dans ce dossier. Une version contredire par la juriste indépendante, chargée de contrôler notamment les agissements de l’exécutif, estimant que l’enquête qu’elle a menée prouve que le président a trompé le Parlement de façon  délibérée, quand il a répondu à une question de l’opposition sur une donation à sa campagne de 500 000 rands (environ 32 000 euros) faite par un groupe industriel.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *