Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Société

Décès de Dj Arafat : Brahi Dave de ‘’Excelsior Bikers Club’’ appelle au respect des règles de conduite des grosses cylindrées

Publié

le

Un guerrier ça meurt au combat, pas sur une moto. Arafat Dj est parti pour son dernier voyage en chevauchant une moto. Les cavalcades, les acrobaties sur les gros engins  étaient son sport favori. Une passion de la moto qui l’a conduit plusieurs fois au pays des accidents. Et celui du 11 août dernier était l’ultime bravade à la mort, après qu’il a violemment percuté un véhicule et une dernière voltige sur sa bécane vrombissante. Sa mort est accueillie avec un grand émoi au sein du groupe de motards béninois ’’Excelsior Bikers Club’’, dont le président Brahi Dave nous a accordée une interview.

Comment avez  vous accueilli la mort de DJ Arafat au sein de XBC?

C’est avec grand émoi que nous avons appris le décès tragique de  l’artiste, surtout que la tragédie est survenue après un accident de moto. Nous nous sentons toujours concernés quand un motard tombe de sa monture, que cela soit chez nous ou ailleurs. C’est vraiment très triste, qu’on aime le personnage ou pas.

Parlant de moto, XBC partage la même passion que l’artiste: les cavalcades, les  acrobaties sur les gros engins.  La moto a tué Arafat Dj après une dernière voltige. Ressentez-vous la peur ?

La moto l’a tué vous pensez ? Je n’en suis pas si sûr. Nous sommes attristés mais nous n’avons pas peur. La moto comme tout autre engin fait ce qu’on lui demande de faire. Vous savez dans la famille des motards, il y a tout un ensemble très complexe : les motos sont de diverses catégories et la passion de chacun varie. Il y a ceux qui aiment la vitesse, ceux qui aiment la distance, ceux qui préfèrent les shunts, que vous appelez acrobaties. Tout cela est codifié et respecte un minimum de discipline et règles de sécurité. Car l’objectif quand nous montons sur nos motos c’est de prendre du plaisir et revenir sain et sauf. Le présent événement malheureux ne nous fait donc pas spécialement peur, mais nous rappelle la prudence et les règles de base de la conduite des grosses cylindrées.

Arafat DJ est monté sur sa moto et n’est plus revenu. Beaucoup pensent qu’il aurait payé le prix fort de ses courses anarchiques et  dangereuses en pleine rue. Ont-ils tort ?

Cette question nous permet de reposer la question que nous nous sommes posés plus haut : est-ce la moto qui a tué l’illustre artiste ? Il y avait d’autres motards avec lui pour leur virée et qui sont indemnes. Nous n’avons jamais roulé avec Dj Arafat pour apprécier justement le motard qu’il était. Mais vraisemblablement, il n’avait aucune protection élémentaire. Ne pas mettre un casque à moto est incompréhensible. Il y a deux (02) vidéos de caméra de surveillance qui circulent et qui montreraient la scène de l’accident.  Si elles étaient authentiques, alors on peut ajouter au manque de protection, la vitesse excessive en agglomération, la conduite dangereuse, et de surcroit par temps de visibilité réduite, la nuit tombante déjà. Ce cocktail est mortel… Je ne saurais dire si ceux dont vous parlez ont tort ou pas mais à cet instant précis les mauvais éléments étaient réunis pour inviter ce malheur…

Dans les villes africaines, il n’y a pratiquement pas de barrière pour les gros engins alors qu’ils sont très prisés. Comment peut-on expliquer le phénomène ?

Le code de la route régule l’usage de la route pour tout un chacun… Tout y est. C’est pour cela que nous mettons un accent particulier sur la nécessité pour tout motard de passer son permis. Mais comme pour les conducteurs 4 roues et autres engins, il y a aussi des brebis galeuses chez les motards… Et cela ternit l’image des conducteurs de grosses cylindrées et dans les cas extrêmes occasionnent des dégâts

Quel message aux jeunes gens qui aiment les grosses cylindrées ?

Le décès de Dj Arafat a été une énième occasion pour tous les clubs de motards de rappeler à l’ordre tous les motards affiliés sur les comportements de base en matière de sécurité : Les équipements de protection sont obligatoires même lorsqu’on va prendre du pain au bord de la voie .Sinon, il vaut mieux y aller sans la moto. Le respect du code de la route, la prudence surtout en agglomération doit être de mise… Une passion ne se vit que lorsqu’on est vivant. Nous devons avoir une conduite responsable pour mériter le respect…

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *