Connectez-vous

Politique

Bénin : des nouvelles de Boni Yayi, quid de son retour à Cotonou

Publié

le

Les Béninois sont rassurés sur la santé de l’ancien président Boni Yayi. Le prédécesseur de Patrice Talon qui a quitté précipitamment Cotonou pour des raisons de santé se porterait mieux. Suite à un post sur page Facebook, dans lequel Boni Yayi a prié pour le Bénin, premier signe après son départ de Cotonou, qui disait long sur l’état de santé de l’homme, c’est la sortie médiatique de son avocat qui rassure davantage. Sur la télévision Sikka Tv, Me Renaud Agbodjo, a renseigné sur la santé de son client.
A l’en croire, Boni Yayi serait contraint à un long repos sanitaire. Les 52 jours passés sous surveillance policière après les violences post électorales des 1er et 02 mai 2019 à Cotonou auraient sérieusement affecté celui qui peut être considéré désormais comme le chef de file de l’opposition à Patrice Talon. «Ce qu’il a subi pendant les 52 jours étaient suffisamment grave. Il est exposé à une dégradation assez sensible de sa santé», a déclaré Me Renaud Agbodjo.
Il faut rappeler qu’après plusieurs jours sous résidence surveillée, Boni Yayi avait quitté le Bénin pour se faire opérer d’une lombosciatalgie hyperalgique. L’opération a sans doute réussi mais il serait encore convalescent. Du moins c’est ce qu’on retient de cette sortie de son avocat. A en croire Me Renaud Agbodjo, l’état de santé l’ancien chef d’Etat nécessite une longue période de repos.

«M. Boni Yayi dans les dernières conversations que j’ai eues avec lui m’a laissé entendre qu’il est toujours dans la disposition de revenir au Bénin», a laissé entendre Me Renaud Agbodjo en ce qui concerne les supputations sur un problème retour de l’homme à Cotonou. Des rumeurs qui deviennent persistantes en raison de ce que la plupart des opposants à Patrice Talon se sont exilés pour échapper à la prison. Le cas de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, qui a obtenu l’asile politique en France est illustratif. Boni Yayi, lui même, serait impliqué selon le procureur de la République Mario Mètonou dans les violences post électorales à Cotonou et devrait être écouté par un juge d’instruction. S’il a finalement réussi à quitter Cotonou, pour des raisons de santé, suite à des négociations entre des sages et notables de sa région Tchaourou et le président Patrice Talon, il est toujours attendu par la justice béninoise. Viendra-t-il ? Bien malin qui peut répondre à cette question.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *