Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Culture

25ème anniversaire du Projet ‘’Route de l’esclave’’ : les villes de Cotonou et Ouidah brisent le silence sur la traite négrière.

Publié

le

Le Comité d’organisation des manifestations comptant pour la commémoration du 25ème anniversaire du projet «La route de l’esclave» a dévoilé à Cotonou, l’Agenda de cette édition qui coïncide avec la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition (Jistna). On retient que des conférences internationales permettront de retracer l’histoire de la traite négrière avec des manifestations culturelles et ce jusqu’au 25 août prochain à Ouidah.

Du 20 au 25 août 2019, les villes de Cotonou et Ouidah accueilleront les manifestations comptant pour la commémoration du 25ème anniversaire du projet «La route de l’esclave». L’annonce a été faite vendredi dernier au cours d’une conférence de presse. Selon la Directrice du patrimoine culturel, Carole Borna, ce projet est une réponse à la demande des pays membres de l’Unesco de briser le silence sur la traite négrière. « Ces manifestations permettront aux historiens, chercheurs, experts et autres scientifiques venus des quatre coins du monde de se retrouver pour échanger entre eux et avec le grand public à travers des séminaires, un colloque international et des rencontres culturelles et festives », a-t-elle ajouté. Cet événement coïncide avec la célébration le 23 août prochain de la Jistna. « La Jistna, célébrée à Ouidah aura une touche particulière cette année et elle est indispensable au Béninois car, c’est le Bénin et le Haïti qui sont à l’origine de la ‘’Route de l’esclave’’ », a précisé le président du comité de commémoration du 23 août, Christophe Chodaton. Il faut ajouter que l’Agence nationale du tourisme et du patrimoine s’emploie à faire l’inventaire des sites touristiques liés à l’esclavage afin de donner de la matière au projet ‘’Route de l’esclave’’ au Bénin, a conclu le Directeur du programme musée, Alain Godonou.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *