Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Actualité

Bénin: L’Anpc fait le point de la situation sur la montée des eaux

Publié

le

Les différentes structures et organisations membres de la plateforme nationale de réduction des risques de catastrophe ont tenu dans l’après midi de ce jeudi 5 septembre 2019, leur première session extraordinaire. L’objectif de ladite rencontre  qui s’est tenue dans la salle de conférence du ministère de l’intérieur, est de d’informer les populations sur la situation de la montée des eaux afin d’anticiper et décider des mesures additionnelles de prévention qui s’imposent pour annihiler ou minimiser les dégâts des crues. C’était sous la houlette du ministre de l’intérieur Sacca Lafia.

Convoqué en urgence par le ministre Sacca Lafia, président de la plateforme Nationale de Réduction des Risques de Catastrophe et d’adaptation au Changement Climatique RRC-ACC, la rencontre a connu la participation du ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, ministre des Mines et de l’Eau, Samou Seidou Adambi, et du ministre de Cadre de Vie et du Développement Durable, José Tonato avec l’appui technique des cadres de l’Agence Nationale de Protection Civile (ANPC). L’objectif de cette Réunion est de présenter non seulement la situation actuelle du niveau des eaux dans les différents bassins et leurs conséquences sur le vécu quotidien des populations mais aussi anticiper sur les mesures à prendre afin de limiter les dégâts liés aux inondations fluviales.

D’après  la présentation du Directeur général l’Adjoint de l’Agence Nationale de Protection Civile (Anpc) Gilbert Edah,  plusieurs bassins sont en alerte rouge (bassin du Niger) et orange (Zou et Ouémé). Cette situation selon le présentateur n’est pas sans incidences sur les infrastructures sociocommunautaires.

Points des dégâts enregistrés

Dans l’ensemble des dommages ont été enregistrés au cours de cette année. Le bilan des dégâts  de l’année 2019 révèle que 60 villages ont été affectés, 25 habitations détruites, 67 ménages touchés, 237 personnes affectées, 94 personnes décédées, 161 animaux morts, 11 centres de santé inaccessibles, 5 collèges d’enseignement général inaccessibles ou inondés, 49 écoles primaires publiques  inaccessibles, 12 écoles maternelles inaccessibles ou inondées, 31 point d’eau détruit ou inaccessible, 25 kilomètres et 11909 hectares de cultures détruites ou inondées. A la date d’aujourd’hui, on déplore un mort dans la commune de Kandi lié au débordement d’une rivière. Toutefois, le ministre Sacca Lafia félicite l’Anpc pour les efforts déployés sur le terrain en termes de sensibilisation qui contribuent à la résilience des paisibles citoyens à faire face aux inondations. Il invite par la suite les maires, les préfets, les points focaux voire tous les membres de la plateforme à accentuer les sensibilisations à l’endroit des populations afin qu’on enregistre plus de morts en ce moment de débordement des fleuves.

Par ailleurs, le ministre Sacca Lafia à travers un communiqué, a exhorté les populations à respecter les consignes données par les autorités politico administratives qui proscrivent certains comportements déviants en ces temps de débordement des cours d’eaux.

Enfin, le Directeur Général de l’Anpc, Aristide Dagou a fait un plaidoyer pour le renforcement en termes de moyens financiers et matériels à l’endroit de l’Agence Nationale de Protection Civile afin de leur faciliter le travail sur le terrain pour un meilleur rendement.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *