Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Afrique

Burkina Faso : deux attaques meurtrières dans le nord du pays

Publié

le

Des personnes armées non identifiées ont attaqué un convoi de vivres et de marchandises destiné aux populations locales et un camion de transport a sauté sur une mine artisanale faisant une quinzaine de morts. Les deux attaques ont eu lieu dans la région du Centre-Nord.

Nouvelle attaques meutrières au Burkina Faso. Une première attaque a visée un camion de transport de marchandises, dans lequel se trouvaient des passagers, a sauté sur un engin explosif improvisé. C’était au environ de 12h sur l’axe Barshlogho Guindbila à environ 170 kilomètres au nord de Ouagadougou. Le camion a été complètement détruit, selon des témoins. Parmi les victimes, figurent des femmes et enfants. Le bilan provisoire fait état de 15 morts et six autres personnes ont été blessées, toutes évacuées dans des centres de santé. Ensuite, une deuxième attaque toujours au centre nord du pays a ciblé un convoi de vivres à destination des populations de Kelbo. Les vivres étaient escortés par les forces de défense et de sécurité jusqu’à la commune de Dablo. « Face au mauvais état de la route, le contenu du camion a été transféré sur les tricycles pour leur destination finale, ce sont ces tricycles qui ont été attaqués par des individus armés non identités entre Dablo et Kelbo», a expliqué une source sécuritaire. Selon le gouvernement, cette attaque a été perpétrée par des terroristes faisant plusieurs morts parmi les conducteurs de tricycles et d’importants dégâts matériels. Des assaillants ont emporté une partie des vivres selon une source sécuritaire. Ces vivres appartenaient au Programme alimentaire mondial (PAM). Par ailleurs, le ministre Remy Dandjinou, porte parole du gouvernement a rassuré la population que le gouvernement mettra tout en œuvre pour que les convois humanitaires dans les zones touchées par les attaques se fassent sous escortes sécurisées.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *