Connectez-vous

Afrique

Afrique du Sud : La Cour constitutionnelle interdit l’usage de la fessée pour corriger les enfants

Publié

le

Désormais, les parents ne vont  plus faire recours à la fessée pour corriger leurs enfants. Ainsi en ont décidé ce mercredi les neuf juges constitutionnels.

Plus de fessée pour corriger les enfants.  La Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud vient  interdire aux parents de faire usage de la fessée ou de châtiments corporels “raisonnables” contre leurs enfants. La haute juridiction a estimé que ces pratiques sont contraires aux droits des enfants. C’est après un arrêt rendu dans une affaire où un père de famille a frappé son jeune garçon de 13 ans qu’il a surpris en train de  suivre un film pornographique.

Malgré l’opposition d’une association de parents qui soutient que les parents ont le droit de punir leurs enfants de façon modérée, la Cour constitutionnelle a été ferme dans sa décision.  Car elle estime qu’il existe des moyens moins restrictifs pour discipliner les enfants. Les neuf juges constitutionnels dans le souci de protéger les intérêts des enfants surtout leur dignité, ont rendu à l’unanimité la décision : les châtiments modérés et raisonnables sont inconstitutionnels.

Pour rappel, cette Cour avait  interdit  dans les années 1995 les châtiments corporels en prison et cinq ans plus tard dans les écoles soit en 2000.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *