Connectez-vous

Afrique

Tanzanie : les autorités du pays accusées de rétention d’information par l’OMS

Publié

le

Les responsables de L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Tanzanie ont accusé les autorités tanzaniennes d’avoir refusé de fournir des informations sur des cas suspects d’Ebola. Une attitude qui compromet selon eux les efforts fournis afin d’éradiquer cette épidémie.

De grave révélation pèse sur le gouvernement tanzanien. En effet, l’agence des Nations unies chargée de la santé a déclaré avoir reçu des informations indiquant qu’une personne est décédée à la suite de symptômes ressemblant à celle d’Ebola. Une information dont les autorités tanzaniennes ont dissimulé selon l’OMS. « Malgré plusieurs demandes, l’OMS n’a reçu des autorités tanzaniennes aucun détail sur ces cas », a fait savoir l’institution. De même, elle affirme sur la base des informations reçues, que des voisins de l’individu décédé avaient été mis en quarantaine et que le patient décédé a fait l’objet d’un diagnostic selon lequel il avait été infecté par le virus Ebola. Chose que les responsables sanitaires tanzaniens n’ont pas fait savoir. L’organisation soutient également avoir reçu des informations concernant deux autres cas suspects.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *