Connectez-vous

Education

Climat et Paludisme dans les Collines : Ce que révèle la thèse du Dr Rodrigue Landéou

Publié

le

Contre le paludisme, la dualité entre l’entomologie et l’écologie est importante. Les résultats de la thèse soutenue par Rodrigue Landéou ce jeudi 26 septembre 2019 à l’Université d’Abomey-Calavi en sont la preuve. Laquelle thèse codirigée par les Professeurs titulaires Christophe Houssou et Martin Akogbéto a porté sur la « l’analyse  de la distribution spatio-temporelle des culicidés, vecteurs de maladie dans la zone Sanitaire Dassa-Glazoué ». A travers cette étude, Rodrigue Landéou a voulu contribuer à la lutte contre le paludisme dans une zone où , les populations subissent souvent  des invasions inopinées des moustiques qui peuvent transmettre à l’homme des affections virales, microbiennes ou parasitaires. « Pour lutter efficacement contre ces Culicidés, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance de leur milieu et de leur écologie », a-t-il souligné.

De fortes corrélations

Les missions de prospection larvaire et de capture de moustiques adultes ont permis de recenser des milliers de  gîtes positifs constitués de Culex, d’Aedes et d’Anopheles. Une différence significative de la répartition spatiale et temporelle des moustiques des genres Anopheles et Culex a été notée. Aussi, les tests effectués  ont montré que les genres Anopheles et Culex sont plus fréquents au cours de la saison des pluies. Il existe donc une forte corrélation entre les paramètres environnementaux et la fréquence des moustiques. Aussi, plus de la moitié du territoire de la zone sanitaire Dassa-Glazoué offre de bonnes conditions écologiques au développement des moustiques exposant ainsi plus de la moitié de la population aux maladies causées par ces moustiques.

 Les deux directeurs de thèse ont tenu à saluer la détermination de l’impétrant sur un sujet « complexe ». Il en est de même des Professeurs Guillaume Kétoh et Edinam Kola de Lomé.  Et la décision du jury témoigne bien de cette satisfaction. « A l’issue de la délibération, le jury a déclaré Landéou Rodrigue digne du grade de docteur de l’Université d’Abomey-Calavi en Géographie, Gestion de l’Environnement dans la spécialité Environnement, Santé et Développement durable avec la mention Très honorable et les félicitations du Jury », a déclaré Professeur Expédit Vissin, Président du Jury. Dans sa toge à lui porté par les pères de la bioclimatologie et de l’entomologie béninoise, Dr Rodrigue Landéou a tenu a remercié ses géniteurs scientifiques pour leur accompagnement et reste convaincu de ce que les SIG peuvent apporter beaucoup à la lutte vectorielle contre le paludisme au Bénin.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *