Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Politique

Réforme du système partisan: <<…la montagne semble avoir accouché d’une souris>>, dixit l’He Arifari Bako.

Publié

le

Invité en tant qu’universitaire, le sociologue Nassirou Arifari Bako a livré sa vérité sur le processus électoral ayant conduit à l’installation de la 8ème legislature lors du séminaire parlementaire sur le thème: « Enjeux et défis de la 8ème législature de l’Assemblée nationale du Bénin ». C’etait les 19 et 20 septembre derniers au Bénin royal hôtel de Cotonou. Lire un extrait de sa communication rapportée, ce mercredi 2 octobre 2019, par le quotidien Fraternité. « Le taux de participation apparaît comme un paramètre ou un déterminant de la mesure de la base populaire d’un parlement. Si la logique juridico-constitutionnelle qui préside à l’organisation des élections ne prend pas en compte le taux de participation en déterminant un certain seuil, elle peut apparaître à terme comme non légitime aux yeux des populations. L’élection peut revêtir toute la légalité conformément au code électoral, mais dans un contexte de très faible taux de participation, elle risque de ne plus apparaître comme un moyen efficace de détermination de la volonté populaire dans le processus de désignation des représentants du peuple. Il s’agit d’une pathologie politique, une anomie conjoncturelle qui peut biaiser si ce n’est discréditer le statut des représentants du peuple. C’est le cas au Bénin de la 8ème législature du parlement élue en avril 2019, qui a enregistré le plus fort taux d’abstention jamais connu en 30 ans d’expérience démocratique, alors même que la classe politique s’est engagée dans une réforme du système partisan qui vise une meilleure rationalisation du processus démocratique dans le pays, notamment dans son volet partisan et électoral. Les résultats sont mitigés et la montagne semble avoir accouché d’une souris : problème de conformité des partis avec la charte des partis politiques, code électoral contesté, protestation/indifférence de la population qui a sanctionné le processus par un abstentionnisme record ».

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *