Connectez-vous

Politique

Décrispation de la tension politique : Talon favorable à la proposition d’une loi d’amnistie

Publié

le

C’est l’un des points forts du communiqué qui sanctionne les échanges de ce jour, à la présidence de la République, entre Patrice Talon, le bureau de l’Assemblée nationale, les présidents des groupes parlementaires et des commissions. A en croire le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou le chef de l’État a accordé son pardon à toutes les personnes poursuivies ou condamnées dans le cadre des violences électorales et post électorales des mois d’avril, de mai et de juin. Et pour matérialiser l’acte, une proposition d’amnistie sera élaborée. Selon le communiqué lu au terme des échanges par le ministre de la communication, Alain Orounla un comité sera mis en place pour l’élaboration des différents textes entrant dans le sens de la prise en compte des recommandations du dialogue politique qui s’est tenu, sur initiative du chef de l’État du 10 au 12 octobre 2019, au Palais des congrès à Cotonou. Selon les explications de l’honorable Alexis Agbelessessi, membre du bureau du parlement, ce comité sera composé, tel que mentionné dans le communiqué final, du facilitateur du dialogue politique, le professeur Dorothée Sossa, des trois dont le professeur Victor Topanou afin de rester fidèle à la lettre et à l’esprit des recommandations. Aussi, seront membres de ce comité, trois représentants du parlement et deux du chef de l’État.

COMMUNIQUE FINAL DE LA SEANCE DE TRAVAIL ENTRE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LA CONFERENCE DES PRESIDENTS DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

A son invitation, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, Monsieur Patrice TALON, a reçu le Bureau de l’Assemblée nationale, les présidents des Commissions permanentes et les présidents des groupes parlementaires, à l’effet de leur présenter les conclusions du Dialogue Politique tenu à Cotonou, les 10, 11 et 12 octobre 2019.

A cette occasion, le Président de la République a rappelé que les partis politiques enregistrés se sont réunis à son initiative en vue de se concerter dans le cadre d’un Dialogue Politique franc et responsable sur les questions politiques d’intérêt national.

A l’issue de ces assises, les partis politiques ont formulé les recommandations consensuelles portant sur :

  1. la relecture de la Charte des partis politiques et du Code électoral ;
  2. l’institution des élections générales ;
  3. une meilleure représentation du peuple par les femmes ;
  4. l’actualisation et la mise en œuvre effective de la loi portant statut de l’Opposition ;
  5. des mesures d’apaisement politique.

En présentant ces recommandations, le Président de la République a plaidé pour leur prise en compte diligente par la représentation nationale.

Prenant acte des conclusions et des recommandations du Dialogue Politique, les participants ont salué l’initiative, félicité les acteurs et rassuré le Président de la République ainsi que l’ensemble du Peuple béninois de ce que les diligences nécessaires seront entreprises pour la prise en compte desdites recommandations. Il est apparu que la mise en œuvre de celles-ci appelle des mesures de nature législative dont une loi d’amnistie, s’agissant des événements des mois d’avril, mai et juin 2019 relatifs aux élections législatives.

A cet effet, un comité d’experts constitué du Facilitateur du Dialogue Politique et de ses Rapporteurs auxquels vont s’adjoindre trois (3) personnalités désignées par le Bureau de l’Assemblée nationale et deux (2) désignées par le Président de la République, sera chargé de la formulation technique des recommandations du Dialogue.

                                                                          Cotonou, le 17 octobre 2019.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *