Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Economie

Sommet Afrique-Russie: La Russie veut doubler ses échanges avec l’Afrique

Publié

le

20  milliards de dollars. C’est la valeur actuelle des échanges entre la Russie et l’Afrique. En 5 ans, Vladimir Poutine veut doubler ce chiffre en diversifiant les échanges entre son pays et le continent afin d’assurer le grand retour économique de la Russie en Afrique. C’est du moins ce qu’a fait savoir le président russe Vladimir Poutine ce mercredi 23 octobre 2019.

Gagner de marchés, diversifier les échanges et rattraper le temps perdu. C’est l’image que le gouvernement russe entant propagée au vue des dirigeants africains. Depuis des décennies, après l’effondrement de l’Urss, la Russie a perdu assez de places sur le continent africain. Si Poutine veut renforcer sa position sur le continent, la Russie veut aller plus loin dans cette reconquête. Pas plus tard que 2018, les échanges commerciaux entre les deux parties se sont élevées à environ 20  milliards de dollars. Ce chiffre est colossal mais 10 fois moins que le coût des échanges entre la Chine et l’Afrique. Pour Poutine, ce retard accusé sur le continent doit être refaire et plus vite. « À mon avis c’est très peu. Surtout si l’on tient compte du fait que sur ces 20 milliards… 7,7 milliards, correspondent à notre commerce avec l’Egypte. Soit 40 %. Mais nous avons beaucoup de partenaires potentiels en Afrique, vraiment beaucoup. Avec de bonnes perspectives de développement et un potentiel de croissance important », a-t-il déclaré avant d’ajouter de vouloir doubler d’ici 5 ans le volume d’échange entre les deux pôles.  « Le volume des échanges s’accroit et pas seulement dans les matières premières. Il augmente pour les produits agricoles et industriels. De manière générale, la Russie exporte davantage de produits agricoles dans le monde que d’armements », a précisé Poutine.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *