Connectez-vous

Afrique

Sénégal : la dépigmentation, un fléau qui mine la gent féminine

Publié

le

Les femmes s’adonnent de plus en plus à la dépigmentation. Une étude de l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (l’AIIDA) a révélé que 67% des femmes sénégalaises s’adonnent à cette pratique.

La dépigmentation fait des ravages au Sénégal. La présidente de l’AIIDA le professeur Fatoumata Ly, s’est dit très inquiète de la proportion que prend la dépigmentation au sein de la gent féminine sénégalaise. Selon une étude, 67% des femmes sénégalaises s’adonnent à cette pratique. La présidente Fatoumata Ly a d’ailleurs plaidé pour l’interdiction de la vente des produits cosmétiques dépigmentants afin d’éradiquer le phénomène croissant de ’’la dépigmentation cosmétique volontaire (DCV)’’ constatée dans le pays. Elle s’est exprimée à l’occasion d’un panel organisé par l’AIIDA sur le thème : « quelles mesures pour une politique nationale de prévention de la dépigmentation cosmétique volontaire ». Dans sa prise de parole elle a exhorté les gouvernants à prendre des mesures pour éradiquer ce phénomène. « Des mesures doivent être prises par les plus hautes autorités étatiques pour interdire la commercialisation de ces produits cosmétiques dépigmentants pour éradiquer ce fléau », a-t-elle déclaré.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *