Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Connectez-vous

Genre

Journée internationale de la fille: l’Ong Ceradis face aux enjeux et défis des droits sexuels de la fille

Publié

le

Chaque 11 Octobre de chaque année, la communauté internationale célèbre la journée internationale de la fille. Dans le cadre de la commémoration de l’édition 2019 de cette Journée , le Centre de réflexions et d’actions pour le développement intégré et la solidarité (Ceradis-Ong) a convié les journalistes ce lundi, 28 octobre 2019 à une séance d’échanges sur les droits sexuels et reproductifs de la jeune fille à l’ère du numérique pour la célébration en différé de cette journée.
Le numérique et les droits à la santé sexuelle et reproductive de la fille au Bénin : quels enjeux et défis ? C’est l est le thème autour duquel les échanges et communications se sont portés au cours de la conférence de presse. Pour le conférencier, Nourou Adjibadé, « En l’espace de 25 ans, de plus en plus de filles sont parvenues à réaliser leurs rêves. Elles sont aujourd’hui plus nombreuses à aller à l’école, à terminer leurs études et à acquérir les compétences dont elles ont besoin pour exceller dans le monde du travail. Les filles brisent les frontières et les barrières dues aux stéréotypes et à l’exclusion. En tant qu’entrepreneuses, innovatrices et initiatrices de mouvements mondiaux, les filles créent un monde pertinent pour elles et pour les générations à venir ». Il precise par ailleurs que le phénomène de mariage précoce et forcé persiste avec un taux de 31,7% selon le rapport Close 2018. Les filles sont kidnappées et forcées au mariage, les tabous sur la sexualité et le planning familial sont puissants et le dialogue parent-enfant a du plomb dans l’aile a t-il ajouté.. L’enlèvement, les violences physiques, la séquestration, le viol sont entre autres violences que subissent les filles. Les besoins non satisfaits en matière de planification familiale chez les adolescentes et jeunes femmes sont estimés respectivement à 33% et 37%. Le taux de déscolarisation reste inquiétant et les cas de grossesses en milieu scolaire réduisent les chances de réussite des filles tels sont les constats faits par l’Ong Ceradis. Nourou Adjibadé a pour finir inviter les autorités béninoises à faire diligence afin que toutes les lois et politiques y compris dans les domaines des Ntic soient rendues opérationnelles. Ceci, pour garantir aux filles, la jouissance de leurs droits sexuels et reproductifs.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *