Connectez-vous

Monde

Bolivie : les raisons de la démission du président Evo Morales

Publié

le


Le président bolivien Evo Morales a donné sa démission le dimanche 10 octobre 2019. Sa démission intervient après trois semaines de protestations contre sa réélection pour un quatrième mandat.

« Je renonce à mon poste de président », a déclaré à la télévision le leader de 60 ans, au pouvoir depuis 2006, au terme d’une journée marquée par de nouveaux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Son départ intervient suite à des démissions en série de ministres et députés. l’Organisation des Etats américains (OEA) l’a également appelé à démissionné et à organiser un nouveau scrutin. « Mon péché est d’être indigène, d’être producteur de coca » a -t-il ajouté. Son vice président Alvaro Garcia Libéra lui aussi démissionnaire a dénoncé un coup d’État. « Le coup d’Etat a eu lieu » a-t-il affirmé. Après ces démissions, des milliers d’habitants ont déferlé dans les rues du pays pour célébrer cette annonce, agitant le drapeau bolivien entre rires et larmes après cette violente vague de contestation qui a fait 3 morts et 383 blessés. Néanmoins, le président démissionnaire a reçu le soutien immédiat de ses homologues cubain et vénézuélien dont Miguel Diaz-Canel et Nicolas Maduro, qui ont dénoncé eux aussi un « coup d’Etat » en exprimant leur solidarité envers leur « frère président » Evo Morales.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *