Connectez-vous

Culture

Fête identitaire au Bénin : Ouidah se mobilise pour Gléxwé-Xwé 2019

Publié

le

Du 28 novembre au 8 décembre 2019, les fils et filles de la commune Ouidah sont appelés à communier. Ce sera la 123ème édition de la célébration de leur fête identitaire Gléxwé-Xwé. Un évènement qui portera un cachet spécial. A en croire, le président du comité d’organisation, Gratien Aguessy l’édition 2019 sera cumulée avec la célébration des 110 ans de la Cathédrale devenue la Basilique de l’Immaculée-Conception à l’arrivée du Pape Jean Paul II, il y a de cela 30 ans.

En effet, à Ouidah, l’un des symboles de la cohabitation pacifique entre les religions est l’implantation de cette cathédrale en face du temple des Pythons, un sanctuaire vodoun. C’est aussi le signe de l’unité entre les fils et filles de cette cité historique, qui a joué un rôle essentiel dans le commerce des esclaves.

La fête identitaire Gléxwé-Xwé sonne la mobilisation générale de cette communauté au plan national qu’au niveau de la diaspora surtout des descendants d’esclaves restés attachés à leurs origines. « Tous les fils et filles de Ouidah ainsi que les amis et sympathisants sont invités pour que nous nous retrouvions à l’occasion de la célébration des trois évènements à savoir,  le 123ème anniversaire de Gléxwé-Xwé, les 110 ans de la Cathédrale et les 30 ans la Basilique de l’Immaculée-Conception », a déclaré le président du comité d’organisation, Gratien Aguessy.

Au menu des festivités, il est annoncé des réflexions sur le développement socioéconomique et culturel de cette ville cosmologique et historique. Une campagne de salubrité, des cultes d’action de grâce, des prestations artistiques seront au rendez-vous.  

Au dire de la Vice-présidente du comité d’organisation, Anne Adjaï Sika, il s’agira également au cours de la 123ème édition de constituer « un répertoire des fils et filles de Ouidah », selon la contribution si modeste qu’elle soit de chacun à l’organisation des festivités. « Quelle soit votre contribution, vous vous retrouverez dans le répertoire des fils et filles de Ouidah », a-t-elle précisé ce 5 novembre 2019, à l’occasion d’un point presse, à la salle de conférence de la mairie de Ouidah. Elle explique qu’il s’agit de faire en sorte que chacun s’approprie de cette commémoration. Ouidah se prépare.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *