Connectez-vous

Société

Bénin : Les professionnels de la santé en atelier de réflexion sur la révision des textes organisant leur secteur

Publié

le

Les professionnels de la santé réunis au sein des quatre ordres professionnels issus de l’ordonnance 73-38 du 21 avril 1973 portant création et organisation des ordres nationaux des médecins, des pharmaciens, des chirurgiens-dentistes et des sages et autres sont depuis la matinée de ce mercredi 13 novembre 2019 en atelier de réflexion sur la révision des textes organisant l’exercice des professions médicales et paramédicales au Bénin. C’est l’hôtel Diapora Bénin (Jardin Brésilien) à Ouidah qui va servir de cadre pour ces réflexions et débats qui dureront deux jours.

Venus des differents ordres et associations des professionnels de la santé, les participants auront à mener durant 48 heures des réflexions pour toiletter les différents textes régissant leur secteur et l’adapter aux réalités actuelles. « Cet atelier n’est pas un atelier décisionnel, c’est un atelier de réflexion, c’est un atelier d’harmonisation des points de vue pour qu’au moment de prendre les décisions, nous professionnels de santé, nous puissions parler d’une seule même voix et que les sons de cloche soient harmonisés » a expliqué le président du Conseil national l’ordre national des médecins du Bénin et président du collectif des organes de régulation des professionnels de santé, le professeur  Francis Moïse Dossou. Cet atelier s’inscrit dans le cadre des réformes engagées dans le secteur de la santé, raison pour laquelle le directeur national des hôpitaux représentant le ministre de la santé Ange Dossou a remercié l’Ordre national des médecins du Bénin et ses partenaires pour avoir initié la rencontre. Une rencontre de réflexions qui doit conduire les participants dans un futur proche à toiletter les textes qui régissent l’exercie de la profession médicale, paramédicale et pharmaceutique depuis une vingtaine d’année déjà. « C’est une responsabilité historique de revisiter ces textes, qui parfois créent polémique ou sont sujet à des discussions parfois vives », a souligné ce dernier.  

Un tournant décisif

Une nation dans son développement connaît des tournants, et les professionnels de la santé vont connaître un tournant important au terme de cet atelier. Et il est normal que les praticiens puissent s’occuper de ce qui les concerne. Les réflexions et les débats sont, à en croire le représentant du ministre de la santé, l’occasion pour l’ensemble des acteurs de prendre la mesure de leurs responsabilités. Son souhait est que ces réflexions soient purement objectives et que les différentes thématiques soient abordées de façon impersonnelle. «  Quand il sera temps de légiférer, il ne faudrait pas que nous légiférons pour un groupe d’individus, pour les intérêts d’un groupe d’individus ou que nous ne légiférons contre des gens ou des groupes d’individu, mais que nous légiférons pour la nation béninoise. » a insisté le directeur des hôpitaux Dossou Ange avant d’ajouter plus que les réflexions doivent s’adapter au contexte du moment, à l’évolution de la science et également au contexte des réformes actuellement en cours au Bénin.
Par ailleurs, il est attendu de ses deux jours de réflexions des textes durables, capables de disposer pour l’avenir. Toute chose qui facilitera et assurera la qualité des soins et la sécurité du patient.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *