Connectez-vous

Société

Enseignement supérieur privé au Bénin : Éléonore Ladékan Yayi préoccupée par l’assainissement des Eps

Publié

le

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Éléonore Ladékan Yayi, était vendredi dernier face aux promoteurs des établissements privés de Cotonou.  Cette rencontre vise à rassurer les promoteurs des universités privées au regard des nombreuses réformes entreprises pour mieux assainir l’enseignement supérieur béninois.

Cette rencontre avec les promoteurs des Epes  intervient quelques jours après le sursis accordé aux universités privées qui ne sont pas en règle. Au cours de cette rencontre, la ministre de l’Enseignement supérieur a promis faire un tour dans chaque université malgré leur grand nombre. 

Prenant la parole,  le représentant des Epes, Théophane Ayi a dressé une longue liste de problèmes. « Nous faisons des examens nationaux, mais nous sommes marginalisés », a-t-il fait savoir au ministre. Il en veut pour preuve le concours du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou lancé qui excluait les diplômés du privé, alors que ces établissements sont des partenaires privilégiés de l’État. 

À son tour, la ministre de l’Enseignement supérieur a rassuré « on n’est pas là pour tuer l’initiative. On est là pour accompagner, accompagner dans l’excellence, accompagner dans ce qui est bon, ce qui est beau ».  La caducité du décret de 2008 sur les agréments des Epes, le calendrier des agréments, l’imposition des Epes soulevés par Théophane Ayi, vont être étudiés par le ministère, a rassuré Éléonore Yayi. Le toilettage des textes est essentiel, c’est une priorité, a-t-elle conclu.  

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *