Connectez-vous

Afrique

Niger: l’opposant Hama Amadou arrêté par la police

Publié

le

De retour au pays pour assister aux obsèques de sa mère décédée, l’opposant Hama Amadou a été arrêté dans la matinée de ce lundi 18 novembre 2019. Inculpé dans une affaire de trafic de bébé, l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016 était parti en exil depuis trois ans.

Interpellé par la police de son pays, L’opposant Hama Amadou s’est présenté à la brigade de la gendarmerie nationale de Niamey très tôt ce lundi en compagnie de son avocat, maître Mossi Boubacar. Il a ensuite rallié la prison de Filingué, située à 180 km au nord de Niamey. La même prison où il avait été détenu avant son évacuation sanitaire en France en 2016. Depuis le jour de son arrivée, ses lieutenants l’ont affirmé, Hama Amadou se mettra à la disposition de la justice de son pays. Aujourd’hui, c’est chose faite, la procédure a été respectée. Il lui restait 8 mois de prison à purger avant son évacuation sanitaire. La seule possibilité qui pourra lui permettre d’éviter la prison est de bénéficier de la grâce présidentielle. Et pour beaucoup d’observateurs et même dans la mouvance présidentielle, c’est une option qui pourrait se confirmer dans les prochains mois. Le président de la République, Mahamadou Issoufou a d’ailleurs appelé son ancien collaborateur pour lui souhaité ses condoléances.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *