Connectez-vous

Afrique

Burkina Faso: l’armée repousse une attaque jihadiste à Arbinda

Publié

le

Des individus armés ont attaqué le post de brigarde basé à Arbinda dans la province du Soum, mercredi 20 novembre. Le bilan est d’au moins 18 morts dans le rang des assaillants, du matériel, dont des armes, saisi.

L’escadron de la gendarmerie basé dans le village d’Arbinda a été attaqué par des hommes armés. Selon les sources sécuritaires, les jihadistes sont arrivés à moto et étaient une quarantaine. « Leur objectif était certainement de faire un carnage et de prendre le camp », précise un témoin. Ils ont encerclé le camp et laissé juste une sortie, où ils attendaient en embuscade les soldats burkinabè. Après une trentaine de minutes d’affrontements et face à la puissance de feu des éléments de la gendarmerie, les terroristes ont pris fuite. Douze huit d’entre eux ont été abbatu par l’armée, un gendarme burkinabè tué et sept autres blessés. Une douzaine de motocyclettes, treize Kalachnikov, des roquettes AC, une vingtaine de chargeurs, des postes émetteurs et récepteurs pour la communication, plusieurs téléphones, un appareil de localisation GPS et une RPG7 ont été laissés sur place par les assaillants, selon une source sécuritaire. Il y a une semaine, ces hommes avaient déjà lancé un premier assaut contre le détachement sans succès, c’est ainsi qu’ils sont revenus à la charge ce mercredi avec des armes lourdes.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *