Connectez-vous

Société

Bénin: le procureur Mètonou fixe les objectifs de la nouvelle année judiciaire

Publié

le

«  Notre objectif cette année, c’est rendre Cotonou plus sûre », a déclaré le procureur de la République près le Tribunal de première instance (Tpi) de première classe de Cotonou, Mario Mètonou. A la faveur de la rencontre de commandement qui s’est déroulée dans l’après-midi du vendredi 22 novembre au Tpi, avec les unités de police judiciaire, dans le cadre de la nouvelle année judiciaire, il a situé les agents sur les actions à mener pour la quiétude des populations sur son territoire de compétence. Au dire du procureur Mario Mètonou,  »rendre Cotonou plus sûr » revient à lutter d’abord contre les vols avec violence, à faire en sorte qu’en rentrant chez eux le soir, les citoyens ne soient pas obligés de regarder dans le rétroviseur pour voir s’il n’y a pas des personnes qui les suivent. Il s’agira aussi de faire en sorte que les gens ne se fassent plus agresser devant leur portail juste pour se faire arracher un téléphone portable ou des portefeuilles qui ne contiennent presque rien. « Nous devons faire en sorte que cette psychose-là cesse, parce qu’il n’est pas admissible que sur notre territoire l’on cahutte impunément un chef quartier. Je pense au chef quartier de Donatin. On ne peut pas accepter que des autorités, des élus, des citoyens se fassent ainsi massacrer juste pour des biens qui n’ont pas de valeurs la plupart du temps… » , a martelé le procureur de la République aux Officiers de police judiciaire. Ils sont instruits aux fins de mettre hors d’état de nuire, ces individus qui refusent de dormir, se remorquent deux à deux à moto la nuit ou tôt le matin pour commettre leur forfait.

Selon Mario Mètonou,  »rendre Cotonou plus sûre » c’est également faire cesser les atteintes au cadre de vie.   « Nous allons nous intéresser à ces infractions. Il n’est pas concevable qu’on mette beaucoup d’argent pour construire les infrastructures et que de nuit ou à l’aurore, les gens décident d’aller déverser leurs ordures dans la rue. A l’absence de toute pudeur se mettent nu, parfois devant femmes et enfants, pour faire leurs besoins. Ce sont des comportements que nous devons continuer à réprimer, et par rapport auxquels nous devons continuer à sensibiliser nos concitoyens. Donc, conjurer le péril des vols avec violence et poursuivre notre action par rapport aux atteintes à l’environnement. Tels sont nos objectifs pour cette année judicaire qui commence. Je voudrais compter sur vous », a-t-il conclu.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *