Connectez-vous

Afrique

G5 Sahel : le Jihadisme prend de l’ampleur dans l’Afrique de l’Ouest

Publié

le

Les pays de l’Afrique de l’ouest sont de plus en plus exposés à l’avancée implacable des groupes terroristes islamistes. Les attaques terroristes meurtrières dont font l’objet les pays du Sahel, notamment le Mali et le Burkina Faso, pourrait se répandre dans la sous-région si rien n’y fît.

L’étau se resserre autour des pays de l’Afrique de l’ouest. Ces dernières années, le terrorisme a pris de l’ampleur dans les pays du G5 Sahel. Une situation qui met en danger les autres pays environnants qui partagent les mêmes frontières avec ceux du Sahel. « Les risques de contagion sont réels », a affirmé Pierre Buyoya, ancien président du Burundi et haut représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel. Interviewé en marge du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique qui s’est tenu récemment à Dakar, le président Buyoya, s’est déclaré particulièrement pessimiste quant à l’endiguement du terrorisme sur le continent. « La question n’est plus de savoir si les pays ouest-africains seront touchés ou pas, mais plutôt quand. Les avertissements des services de renseignement vont dans ce sens et font craindre des attentats sur le sol de ces pays à moyen terme », a ajouté l’ancien président.   Lors des discussions au Forum de Dakar, la question du terrorisme a été évoquée par les différents représentants des principaux pays engagés politiquement et militairement dans la prévention de l’extrémisme violent dans le Sahel. « Cette année, on s’était donné pour objectif d’évaluer l’efficacité des dispositifs antiterroristes mis en place dans le Sahel. Puisque ces dispositifs se révèlent incapables de stopper la progression des groupes jihadistes, la plupart des observateurs qu’on a pu écouter pendant la rencontre craignent que la contagion ne se répande à d’autres pays de la sous-région », a expliqué Hugo Sada, porte-parole des participants à ce Forum.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *