Connectez-vous

Politique

Mobilisation des ressources pour les campagnes électorales : les femmes mènent la réflexion au panel ‘’Cross party Network’’ de l’Igd

Publié

le

Promouvoir l’autonomisation de la femme dans les partis politiques. C’est l’objectif du panel ‘’Cross party Network’’ organisé par l’Institut général Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement (IGD) le 23 novembre à Cotonou.

Elles sont une centaine de jeunes femmes qui à prendre part au panel  dénommé ‘’Cross party Network’’ organisé par l’institut général Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement (IGD). Ce panel ayant pour thème:  « Les difficultés de mobilisation des ressources pour les campagnes électorales des femmes au Bénin », s’inscrit dans le cadre des activités de son Projet ‘’Engageons-Nous pour plus de femmes en Politique au Maroc et au Bénin’’.

Selon le coordonnateur  du projet, Zoubia Tahiri cette activité a pour objectif d’améliorer les approches conjointes et le partage des positions sur les politiques et les réformes portant sur l’autonomisation des femmes dans les partis politiques. Ainsi pour les participants, il a été question de partager leurs expériences et de faire des plaidoyers pour la promotion de la femme dans l’arène politique.

Ainsi, en se prononçant sur la mobilisation des femmes en période électorale, les enjeux pour la démocratie Béninoise et les réformes politiques au Bénin, le professeur Hygin Kakai, expert politique a expliqué les difficultés auxquelles les femmes politiques béninoises sont astreintes. Selon lui, elles sont confrontées en politique au  harcèlement sexuel, au mauvais positionnement sur les listes électorales et au manque de moyens financiers pour battre campagne lorsqu’elles sont positionnées. A ces maux, l’expert en politique propose que les femmes s’imposent par leur savoir-faire et leur leadership. En rappelant la discrimination positive dont fait état la constitution modifiée du 1er novembre dernier qui accorde désormais 24 sièges aux femmes, Zoubia Tahiri estime que la chance est désormais  du côté des femmes béninoises.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *