Connectez-vous

Politique

Elections communale et municipale de 2020 : l’Union progressiste engage la bataille de Cotonou

Publié

le

L’heure des challenges ! 1er décembre 2018- 31 novembre 2019, un an déjà que le parti Union progressiste (UP) est porté sur les fonts baptismaux et les élus de Cotonou sont mobilisés pour faire face à de nouveaux défis. Réunis au sein du creuset dénommé ‘’Ligue des élus UP du littoral’’, ils ont effectué leur rentrée politique ce samedi 30 novembre 2019, à l’Irgib-Africa au quartier Akpakpa de Cotonou.

« Depuis la création de notre parti, nous n’avons pas cessé de courir derrière les challenges. Nous sommes sortis vainqueurs des législatives de 2019 et il était important de nous arrêter pour faire le point. Nous allons installer les cellules de base et ensuite nous irons aux élections communale et locale. Ces communales vont nous permettre de faire taire tout le monde sur l’hégémonie de notre partie… », a déclaré l’élue UP de la 15è circonscription électorale, l’He Sèdami Médégan.

A en croire le maire de la commune de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun la Ligue des élus est un creuset pour fédérer les énergies, mutualiser les efforts pour davantage accompagner le chef de l’Etat et pour préparer les prochaines échéances électorales. « Nous voici mobilisés, Cotonou est prête… », a-t-il affirmé.

Pour Florentin Tchaou, député UP de la 16ème circonscription, les militants UP ne devraient pas avoir des démissions certains de leurs leaders. ‘’N’ayez pas peur. Ne craignez pas les vents de démission. Nous nous ne négocions pas les conseillers. Nous avons des militants convaincus’’. Il annonce que l’enrôlement des membres peut se faire désormais en ligne. Ainsi, le militant UP peut avoir sa carte numérique de membre à partir de son portable.

Il faut noter qu’une forte délégation du bureau politique national conduite par le Vice-président, Abraham Zinzindohoué et l’He Marcelin Ahonoukoun, ainsi que des députés des 15è et 16è circonscriptions, ont pris part à ce rendez-vous pour soutenir l’initiative et apporter des éclairages sur les modifications apportées aux lois électorales : la charte des partis politiques et le code électoral.

« Vous venez d’engager la bataille de Cotonou ! Je viens vous porter le message de félicitation, d’incitation, d’encouragement du président de l’Up, Bruno Amoussou. Je voudrais vous rappeler quelques atouts du parti. Nous avons 46 députés à l’Assemblée nationale. Donc, que les gens ne se trompent de débat et de combat. Nous 6 députés sur 9 à Cotonou (dans les 15è et 16è circonscription). 25 élus sur 40 à la mairie. Ces atouts, il faut les fortifier. Qui tient Cotonou, tient le Bénin. Ce n’est pas pour rien qu’on vous pourchasse. Est-ce que vous allez accepter ? Gardez le cap. Que dans toutes les communes, les élus rassemblent… », a déclaré le Vice président de l’Union progressiste, Abraham Zinzindohoué.

Exif_JPEG_420

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *