Connectez-vous

Environnement

Dégradation des écosystèmes : l’Afrique de l’Ouest a perdu 870.000 ha en une décennie

Publié

le

La saignée se poursuit. Les ressources forestières sont toujours sous la menace des scies incontrôlées. La Fao s’en préoccupe surtout avec les nouveaux indicateurs.  « Les forêts reculent de 19% soit une perte de 870.000 hectares par an, entre 2010-2019. Cela entraîne l’appauvrissement des sols, la perte des biodiversités, les dommages à la biomasse. Ce qui réduit les possibilités de développement », indique Sanni Bio Yerima, Représentant de la Fao ce jeudi 29 novembre 2019 à Cotonou au cours d’un atelier de concertation entre les acteurs et experts des écosystèmes de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest.  L’enjeu est donc de rechercher les mécanismes de protection des ressources naturelles à travers la mise en œuvre d’un Plan de convergence pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes transfrontaliers en Afrique de l’Ouest (Pccgdetao). « Les problèmes liés aux aires protégées transfrontalières, à la transhumance et à l’accès aux écosystèmes transfrontaliers sont identiques dans l’espace Cedeao et les résolutions et engagements de cet atelier feront le bonheur des écosystèmes du Bénin », a précisé Jean-Charles Gnonhoué, représentant le ministre du Cadre de vie et du développement durable (Mcvdd). La Cedeao et l’Uemoa s’impliquent elles aussi pour une mise en œuvre efficiente du plan de convergence et de gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique de l’Ouest à travers le processus de dialogue sur les forêts.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *