Connectez-vous

Afrique

Algérie: manifestation des étudiants contre la tenue de l’élection présidentielle

Publié

le

Les étudiants donnent de la voix à nouveau. Ils se sont réunis dans plusieurs villes du pays ce lundi 9 décembre pour dire non à la tenue du scrutin du 12 décembre prochain.

La tenue de l’élection présidentielle dans quelques jours ne cesse de diviser une partie de la population algérienne. C’est le tour des étudiants de se fait entendre à nouveau. En effet, des centaines de jeunes ont défilé dans quelques villes du pays, notamment, à Alger, à Oran, à Constantine et à Béjaïa pour exprimer leur rejet de la présidentielle. Plusieurs étudiants ont été arrêtés.

Les autorités ont même empêché un rassemblement qui devrait se tenir à Oran, la deuxième ville du pays. Cinq personnes au moins ont été blessées dans les émeutes. Le chef d’état-major algérien est d’ailleurs monté au créneau pour mettre en garde les fauteurs de trouble. Il a déclaré dans un discours qu’il serait prêt à « faire face, avec la force de la loi, à quiconque tenterait de cibler et de perturber la sérénité de cette journée de vote.»

Plusieurs partis politiques d’opposition ont publié un communiqué dans lequel ils appellent leurs militants à rejeter pacifiquement le scrutin du 12 décembre, qui selon eux est un simulacre d’élection.

La tension reste palpable depuis que le processus de l’élection présidentielle est enclenché. Une partie des citoyens algériens jugent précipité l’organisation de ces élections. Ils pensent que les conditions nécessaires ne sont pas encore réunies et qu’il faut une large consultation des forces vives du pays pour trouver un consensus.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *