Connectez-vous

Environnement

Lutte contre la criminalité faunique: des trafiquants et près de 70 trophées d’espèces protégées interceptés

Publié

le

Les activistes peuvent se réjouir des résultats de la lutte contre la criminalité faunique ces derniers mois. Sept trafiquants, près de 70 trophées d’éléphants et d’autres espèces animales protégées ont été interceptées. A Djougou, trois trafiquants ont été arrêtés en octobre 2019 avec quatre pointes pesant 14 kg. A Banikoara, ils sont aussi trois trafiquants surpris en flagrant délit de commercialisation en septembre dernier avec 4 pointes pesant 26,5 kg. A Azovè dans le Couffo, c’est 57 peaux d’espèces protégées qui ont été saisies chez un trafiquant qui s’apprêtait à les commercialiser. De ces peaux, il y a 17 qui sont intégralement protégées et 40 partiellement protégées. Des informations parvenues à notre rédaction, ces trophées interdits de commerce ont été interceptés avec la collaboration technique du programme Appui à l’Application des Lois sur la Faune et Flore au Bénin. Le gouvernement qui œuvre pour la protection du patrimoine faunique, est aussi à l’œuvre au quotidien pour mettre hors d’état de nuire ces trafiquants.
Il faut aussi rappeler que la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application, interdit ce commerce. Les articles 153 et 154 de cette loi défend à quiconque de détenir, de transporter et de commercialiser ces trophées.
Ces saisies opérées en six mois prouvent que ce trafic prohibé se poursuit malgré la sensibilisation répressive. Il faut que les acteurs de lutte contre la criminalité faunique redoublent d’ardeur pour la sauvegarde des espèces menacées d’extinction.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *