Connectez-vous

Education

Intégration régionale: Une coopération scientifique établie entre le Bénin et le Congo

Publié

le

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Rabelais n’a pas été démenti et c’est à juste titre que les Etats du Bénin et du Congo, sous l’impulsion des présidents Patrice Talon et Déni Sassou Nguesso, ont choisi de nouer une coopération aux fins de mettre la science au service développement.

Pour matérialiser cette ambition, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Bénin, Eléonore Yayi Ladékan et  celui de la recherche scientifique et de l’innovation technologique du Congo, Martin Coussoud-Mavoungou ont procédé, dans la matinée du jeudi 12 mars 2020 à Cotonou, à la signature d’un accord-cadre entre les deux pays.

« Il s’agira de mettre la science au service de la résolution des problèmes qui se posent à nos populations dans leur vie quotidienne. Cet accord-cadre intervient en vue de l’enrichissement mutuel du patrimoine scientifique et technologique ainsi que du développement des travaux de formation et de recherche dans le domaine intellectuel entre les deux Etats », a déclaré le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique du Congo, Martin Coussoud-Mavoungou.

Il ajoutera que cela favorisera l’échanges de matériels scientifiques, l’organisation conjointe de séminaire et l’organisation de manière générale de toute de sortes de collaborations qui pourraient se révéler utile à la réalisation des ambitions des deux pays. D’autres accords spécifiques interviendront selon les matières et la mise œuvre sera assurée par un comité de suivi.

Il faut noter qu’au-delà de cet accord-cadre entre les deux ministères, les Directeurs généraux de l’Institut géographique national du Bénin et du Centre de recherche géographique et de production cartographique du Congo ont également apposé leurs signatures au bas d’un protocole d’accord. A en croire le ministre Congolais, ce protocole de partenariat se focalisera sur la coopération dans les activités de productions de l’information et de la recherche géographique et de la formation.

Il s’explique que la République du Congo a 170 km de côte maritime et entend faire bénéficier à son Institut national de recherche en science exacte et naturelle, l’expertise de la chaire internationale de l’université d’Abomey-Calavi notamment en physique, mathématique et application en matière de recherche océanique.

Il faut rappeler que le désir de mutualiser les efforts entre les deux pays en matière de recherche scientifique a démarré en 2018 et abouti à l’adoption d’un protocole d’accord entre les Centres de recherche géographique et d’un accord-cadre de coopération dans le domaine de la recherche entre les ministères. Ces accords de coopération entrent en vigueur à la date de sa signature et est conclu pour une durée de 5 ans, renouvelable par tacite.

La ministre de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique du Bénin, Eléonore Yayi Ladékan s’est fait sienne cette sagesse qui enseigne que pour aller vite qu’on peut marcher seul, mais avec les autres pour aller loin. « Cet accord crée les conditions d’une collaboration fructueuse entre les chercheurs et les divers acteurs du monde scientifique et vient renforcer notre capacité créatrice de trouver des solutions aux problèmes de nos populations », a-t-elle conclu.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *