Connectez-vous

Actualité

Bénin/ Coronavirus : Candide Azannaï dénonce la gestion faite par le gouvernement

Publié

le

Populations du Bénin,
Militantes et militants,
Parents et tuteurs d’enfants et de jeunes,
Jeunes, enfants et apprenants,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

Nos écoles doivent être fermées en ce temps où le monde entier s’inquiète de la propagation fulgurante du Covid19.
Si le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, ne se décide pas à faire observer sans délai et sans condition notre exigence de « la fermeture de tous les établissements d’enseignement afin d’appréhender l’expansion de la pandémie », alors je voudrais demander que chacun, que chaque parent ou tuteur se décide tout au moins à interdire l’accès des établissements d’enseignement à ses enfants et aux enfants qui sont tenus au respect de ses consignes.
Personnellement, devant le refus irresponsable du Gouvernement d’autoriser la fermeture des établissements de tous les ordres d’enseignement, vu l’évolution de la pandémie du Covid-19, j’ai interdit l’accès desdits établissements d’enseignement et aux lieux d’apprentissage à tous mes proches à commencer par les miens propres.
Patrice TALON devrait fermer nos frontières à cause du Covid-19, il ne l’a pas fait à temps, les Présidents des autres pays qui nous entourent ont fermé les leurs.
Patrice TALON devrait fermer nos écoles pour cause du Covid-19, il refuse de le faire, interdisons nous l’accès aux écoles pour éviter les risques de contagion et de propagation massives du Covid19.
A l’appel du clergé catholique béninois demandant la fermeture des écoles à titre préventif contre le Covid-19, les trois Ministres des ordres de l’enseignement au Bénin ont opposé un refus catégorique.
J’ai immédiatement exprimé tous mes encouragements et félicitations aux « Pères  » de l’Episcopat béninois à travers un entretien téléphonique avec l’Abbé SOEDE de l’Aumonerie politique.
Encore une fois, je tiens à dire merci aux Évêques pour leur sens élevé de responsabilité.
Je condamne l’attitude criminelle de ses trois ministres et je réclame leurs démissions du Gouvernement. Leur refus s’apparente à un acte de crime contre l’humanité.
Je condamne des déclarations tentant de justifier l’exposition et le maintien des enfants dans les écoles comme les meilleurs éducateurs des parents sur le Covid-19; le Ministre de la santé devrait avoir honte de telles déclarations totalement irresponsables.
Fermons sans délai toutes les écoles. Les lieux d’apprentissage qui n’offrent pas de possibilité pour le respect des gestes barrières notamment l’hygiène et la distanciation sociale doivent être également fermés.
Le Covid-19 est déjà là, parmi nous, ne soyons pas ses complices.

Candide A- M. AZANNAÏ.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *