Connectez-vous

Société

Coronavirus: l’organisation du corridor Abidjan-Lagos prend des mesures

Publié

le

COMMUNIQUE DE PRESSE 

DE L’ORGANISATION DU CORRIDOR ABIDJAN-LAGOS

*********

LUTTE CONTRE LA COVID-19 : SEANCE DE TRAVAIL DE L’OCAL AVEC LES COMPAGNIES DE TRANSPORT TRANSFRONTALIER ET LES FAITIERES DES ORGANISATIONS DE TRANSPORT

Siège de l’OCAL, Cotonou 25 mars 2020 à 15 heures

*********

L’OCAL est une Institution intergouvernementale créée en Avril 2002 par les Chefs d’Etat des cinq pays (Côte d’Ivoire, Ghana, Bénin, Togo et Nigéria) pour aider les pays à prévenir les épidémies et faciliter la libre circulation des biens et des personnes.

Suite à l’apparition de la COVID-19 dans le monde et en Afrique de l’Ouest, chacun des pays membres du Corridor Abidjan-Lagos prend des mesures pour freiner la propagation de la maladie notamment la fermeture des frontières, le confinement et la régulation des transports publics. Ces mesures salutaires auront des impacts économiques et sociaux sur les acteurs du secteur du transport.

Face à ce défi, l’OCAL a pris l’initiative d’échanger avec les faitières des Organisations de Transport et les compagnies de transports transfrontaliers des pays membres de l’OCAL pour mieux les sensibiliser sur la COVID-19 notamment la situation épidémiologique, les mesures prises par les Gouvernements et les dispositions que le secteur du transport doit prendre pour protéger son personnel, les passagers,  aider les pays dans la recherche des sujets contacts et atténuer les impacts négatifs économiques éventuels sur leurs activités.

La première étape de cette série de rencontres a eu lieu à Cotonou, ce mercredi 25 mars 2020 au siège de l’OCAL, entre le Secrétaire Exécutif de l’OCAL, Monsieur Idrissa Koné, les faitières des Organisations de Transport et les compagnies de transports transfrontaliers basées à Cotonou.

La séance de travail était présidée par le Secrétaire Exécutif de l’OCAL et a vu la participation de trois (03) faitières et les représentants de six (06) compagnies de transport.  Au cours de la séance de travail, la situation épidémiologique de la COVID-19 dans les cinq pays a été faite, suivie de celle des implications de l’épidémie sur le secteur du transport et les mesures pratiques que les compagnies doivent prendre pour faire face à cette épidémie. A la fin des présentations, des échanges ont eu lieu et ont abouti à un consensus sur les 5 axes d’intervention du secteur Transport (1) La réponse coordonnée du transport (ii) la protection du personnel et des infrastructures ((iii) la protection des passagers (iv) la gestion de la demande en temps de crise (v) l’amélioration de la qualité des services et de la performance des compagnies.

Le Secrétaire Exécutif de l’OCAL a informé les participants de la contribution de l’OCAL aux compagnies de transport dès la semaine prochaine à travers des dons et assistance (supports de communication, équipements de protection, produits d’entretien et de désinfection, formation du personnel en désinfection des installations et des véhicules). Tout cet appui sera fait grâce au financement du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme.

La séance de travail a pris fin sur le message fort du Secrétaire Exécutif de l’OCAL « Nous sommes en guerre et en période de guerre, il faut de la discipline, le respect des consignes pour rester vivants ».

Les participants ont exprimé leur satisfaction pour la tenue de cette séance de travail qui vient à point nommé et qui les rassure quant aux mesures qu’ils doivent prendre pour protéger le personnel, les passagers et l’activité économique.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *