Connectez-vous

Politique

Elections communales: PER disqualifié n’a pas saisi la Cour suprême et donne les raisons

Publié

le

Le Parti pour l’Engagement et la Relève (PER) ne prendra pas part aux élections communales de 2020. Un verdict de la Commission électorale nationale (Cena) dont les motifs n’ont pas convaincu les militants du partis. Pourtant, le président du PER, Nathanaël Koty affirme qu’ils n’iront pas devant la Cour suprême pour se faire justice.

Lire la raison avancée par le président du PER

« Le PER se refuse de faire un recours devant la Cour suprême, parce que si la volonté de certaines chapellent politiques et autres instances décisionnelles, est de faire participer seulement cinq partis politiques à la compétition, il n’y a plus une quelconque raison pour le PER de se lancer dans une aventure sans issue. A preuve, avant la plénière et le discours de compte rendu des travaux de la plénière par le président de la Cena ce lundi 30 mars, les réseaux sociaux et certains médias avaient abondamment annoncé la probable éviction du PER et des deux autres compagnons d’infortune.

Je voudrais vous réaffirmer que le PER n’a pas échoué, qu’il se tient debout et donnera du ton pour les prochaines élections. De la manière la plus rigoureuse, son influence sera constatée dans les urnes ».   

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *