Connectez-vous

Afrique

Tchad : 44 prisonniers membres de Boko Haram retrouvés morts

Publié

le

Ils sont retrouvés morts dans leur cellule le jeudi matin à Ndjamena. «A la suite des combats dans le lac Tchad, 58 éléments de Boko Haram avaient été faits prisonniers et déférés à N’Djamena pour les besoins de l’enquête. Jeudi matin, leurs geôliers nous ont annoncé que 44 prisonniers avaient été retrouvés morts dans leur cellule», a annoncé le samedi soir, à la télévision nationale, Youssouf Tom, procureur de la République.

Les autorités tchadiennes cherchent à comprendre les causes de ce drame. « Nous avons enterré 40 corps et remis 4 corps au médecin légiste pour une autopsie. La conclusion de cette autopsie indique qu’il y a eu consommation d’une substance létale et iatrogène, ayant produit un trouble cardiaque chez les uns et une asphyxie sévère chez les autres», explique le procureur de la République avant d’ajouter que les enquêtes vont se poursuivre.

Il faut rappeler que ces membres de Boko Haram avaient été arrêtés lors de l’opération militaire ‘’Colère de Bohoma’’, lancée par le président tchadien Idriss Déby Itno, qui s’est déroulée du 31 mars au 8 avril, suite à une attaque sanglante subie par une base de l’armée tchadienne le 23 mars et perpétrée par des éléments de Boko Haram.

Il s’agissait donc pour le président Idriss Déby Itno, de mettre un terme à l’hégémonie des groupes djihadistes qui multipliaient les attaques sur le lac Tchad.

Mais au terme de cette opération au cours de laquelle 52 soldats tchadiens et 1.000 djihadistes ont trouvé la mort, le ministre tchadien de la Justice Djimet Arabi avait annoncé à l’AFP que les prisonniers devraient être auditionnés jeudi et jugés par une Cour criminelle.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *