Connectez-vous

Afrique

Partage des biens de DJ Arafat : Tina Glamour exprime son mécontentent

Publié

le

La mère de DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, a fait une vidéo qui a mis la toile en ébullition la semaine passée. Dans cette dernière elle fait part de son droit à hérité des voitures qu’a laissé le défunt.

C’est lors de son passage sur l’émission « Peopl’Emik » sur la chaîne de télévision La 3, mercredi 11 mai 2020, que Tina Glamour, s’est exprimée. Elle a évoqué le partage des biens de son défunt fils, ainsi que les récentes virées nocturnes de Carmen Sama.

Dans le déroulement de l’émission, les chroniqueurs ont fait savoir à Tina Glamour que selon la loi ivoirienne, elle ne devrait hériter d’aucun bien de Dj Arafat. La journaliste lui a lancé « Maman, la loi dit que tu ne peux rien avoir », cette phrase n’a pas plu à cette dernière qui s’est formellement opposée à cette fameuse loi qui l’écarte totalement dans le partage des biens de son unique garçon.


« Si je n’avais pas droit à quelque chose, je n’allais rien avoir pendant les funérailles. Mon fils n’a pas été marié légalement à qui que ce soit. Et parmi les mères de ses enfants, il y en a qui sont mariées. Donc, il faut arrêter de délirer sur mes petits-enfants parce que moi aussi, avant que les enfants ne deviennent majeurs, je peux faire une opposition pour dire que leurs mères ne sont pas des femmes posées », a déclaré Tina Glamour sur l’émission.

 Pour mieux exprimer son mécontentement elle ajoute « Quand on met un enfant au monde, c’est bien pour qu’il s’occupe de ses parents plus tard, et je pense qu’il faut refaire cette loi parce que ce n’est pas normal. Ange Didier n’est pas tombé du ciel, et c’est moi qui décide. On ne peut pas me surpasser. Vous trouvez normal qu’on fasse des funérailles grandioses et puis moi, je me déplace en taxi ? De son vivant, j’étais en taxi et après sa mort, je ne peux pas rouler en taxi ».

 Elle ne s’est pas arrêtée seulement sur cette question de partage, Tina a aussi parlé des sorties nocturnes de la veuve de son fils, Carmen Sama. Mais cela ne la dérangeait pas pour autant car pour Tina Glamour est libre de refaire sa vie et de faire ce qu’elle veut sans rendre de compte à personne.

Cynthia Nadège Dossou

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *