Connectez-vous

Sports

Can 2025 : le ministre Guinéen des sports réitère son opposition à une co-organisation

Publié

le

Le ministre guinéen des Sports, Sanoussy Bantamba Sow, a réitéré mercredi à Conakry son opposition à une co-organisation de l’édition 2025 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que son pays va abriter.

’’La Guinée n’a jamais organisé une CAN, on va le faire et on ne se cachera pas derrière quelqu’un pour ça », a-t-il déclaré au cours d’une rencontre avec des membres du comité d’organisation de la CAN 2025.

La Guinée, candidate à l’organisation de la CAN initialement arrêtée à 16 pays, a été choisie par la Confédération africaine de football (CAF) pour abriter l’édition 2025, dont le nombre de participants va passer à 24 pays, un défi que le pays a accepté de relever, de même que le Cameroun et la Côte d’Ivoire, en 2021 et 2023.

« Nous pourrons l’organiser en 2025 », a assuré le ministre guinéen des Sports devant des membres du comité de pilotage de la CAN 2025 venus lui adresser leurs félicitations après sa reconduction à la tête du sport guinéen.

S’il reconnaît que l’organisation de la CAN « est un méga projet », M. Sow note aussi que la tenue de cette compétition devrait se traduire par « la création de beaucoup d’emplois, le développement » en Guinée.

Des dirigeants du football et des journalistes guinéens ont émis le souhait de voir la Guinée accepter la main tendue du Sénégal pour l’organisation de la CAN 2025, au vu de l’immensité du chantier et de la proximité des deux pays.

En janvier 2019, au lendemain de la tenue à Dakar des CAF Awards, le président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor, avait suggéré que le Sénégal et la Guinée pourraient s’entendre pour une co-organisation de la CAN 2025, qui serait selon lui une bonne chose pour les deux pays.

Me Augustin Senghor est de nouveau revenu récemment sur cette idée lors d’un entretien avec des journalistes sénégalais sur la plateforme de l’Association nationale de la presse sportive du Sénégal (ANPS).

A ce propos, le ministre guinéen des Sports a plutôt appelé les membres du comité d’organisation à se battre ’’pour la réussite de ce projet ».

’’Je vous promets que je ferai l’impossible », a-t-il lancé à ses interlocuteurs, avant d’ajouter : « malgré la crise du coronavirus qui a freiné notre élan, moi je ne désespère pas ».

« Je vous assure que nous allons réussir, c’est une équipe qui gagne. Que personne n’hésite par rapport à la réussite de ce projet, vouloir c’est pouvoir », a insisté M. Sow, ministre d’Etat, ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *