Connectez-vous

Monde

Iran : Fariba Adelkhah condamnée à cinq ans de prison en appel

Publié

le

La justice iranienne a annoncé mardi 30 juin la condamnation définitive à 5 ans de prison de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah.

Le porte-parole de la Justice en Iran a annoncé ce mardi la confirmation par la Cour d’appel de la peine de cinq ans de prison pour la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah pour « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». Celle-ci devra la purger en comptant la période de détention depuis son arrestation en juin 2019 alors qu’elle menait des études sur le clergé dans la ville religieuse de Qom.

L’accusation de « propagande contre le système » porter le 22 juin 2019 sur l’anthropologue se réfère à des propos de la chercheuse sur le port du voile obligatoire en Iran. La France avait alors condamné un verdict « politique » et réclamé une libération « immédiate » de Fariba Adelkhah et « un accès consulaire ». L’Iran, qui ne reconnaît pas la double nationalité de Mme Adelkhah, a rejeté les nombreux appels de la France en faveur de sa libération.

La spécialiste du chiisme qui a toujours clamé son innocence devra donc purger cinq ans de prison, en comptant la période de détention effectuée depuis son arrestation en juin 2019, a indiqué Gholamhossein Esmaïli, cité par l’agence de presse Isna.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *