Connectez-vous

Monde

Coronavirus : L’UE rouvre ses frontières extérieures à une liste de 15 pays dont 4 en Afrique

Publié

le

Les frontières extérieures de l’UE vont pouvoir s’ouvrir ce 1er juillet. Une réouverture limitée à une quinzaine de pays. Car, l’objectif est de favoriser la relance de l’économie européenne avec le retour des hommes d’affaires et des touristes (la saison touristique estivale débute) tout en évitant les accusations de favoritisme ou d’ostracisme.

Ainsi, cette liste de pays est fondée essentiellement sur des critères épidémiologiques. La prévalence du coronavirus est devenue le critère principal parce qu’il ne s’agira pas d’ouvrir les portes à un retour de la pandémie. Les non-Européens qui seront admis doivent résider dans un pays où il y a la même moyenne qu’en Europe ou moins, soit 16 personnes infectées pour 100 000 habitants.

La liste a été adoptée ce mardi 30 juin à l’issue d’un vote à la majorité qualifiée des pays de l’UE après de longues et difficiles tractations. Ils seront admis dans l’UE et l’espace Schengen les voyageurs provenant : d’Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et la Chine à condition, que si les résidents chinois doivent revenir en Europe, les Européens puissent retourner en Chine, ce qui n’est actuellement le cas que de façon limitée. Il faut noter que cette liste qui a doit être révisée toutes les deux semaines.

Les résidents des Etats-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie avec 125.928 décès pour près de 2,6 millions de cas répertoriés, du Brésil ou de la Russie ne figurent pas sur la liste. La Turquie, l’Inde et Israël sont également exclus.

Il faut retenir que cette liste adoptée à la majorité qualifiée des pays de l’UE soit les 27 capitales n’est qu’une recommandation.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *