Connectez-vous

Société

Bénin / Sapeurs pompiers: le lieutenant-colonel Sanni Zoulkoufli Gomina, prend le commandemnt

Publié

le


Les Sapeurs pompiers du Bénin ont un nouveau patron. Il s’agit du lieutenant Sanni Zoulkoufli Gomina. Il a été porté à la tête du Groupement ce jeudi 02 juillet 2020. Il était le commandant en second du Groupement National des Sapeurs-Pompiers du Bénin depuis octobre 2013.

Qui est le Lieutenant-colonel Sanni Zoulkoufli Gomina?

Ancien enfant de troupe de la 6ème promotion du Prytanée Militaire de Bembèrèkè, le Lieutenant-colonel Sanni Zoulkoufli Gomina fut incorporé dans les Forces Armées Béninoises au titre du service général, comme sous-officier pour compter du 1er octobre 1995. Né le 23 Janvier 1973 à Parakou, il est marié et père de quatre enfants.

Après l’obtention de son Baccalauréat série A1 en 1994, il obtiendra ensuite son certificat Interarmes (CIA) en 1996. Après son immersion professionnelle dans les réalités des hommes de feu, il partira pour l’Ecole Militaire Interarmes de Yaoundé au CAMEROUN en 1998 pour sa formation initiale d’officiers. A son retour, il sera réaffecté au GNSP pour poursuivre son rêve de sauver des vies. Il fera sa formation professionnelle de pompier à Paris en France, d’où il reviendra nanti de plusieurs qualifications et aptitudes en 2003. Fantassin attitré, il obtiendra à Thiès au SENEGAL en 2005, son diplôme avec brio au Cours de Formation des Commandants d’unités.

Diplômé d’Etat-Major en 2011 à l’Ecole Nationale Supérieure des Armées à Porto-Novo et Breveté d’Ecole de guerre en Chine en 2019, le Lieutenant-colonel Sanni Zoulkoufli Gomina aura satisfait à toutes les formations militaires statutaires et occupé de nombreux postes au sein du GNSP et des structures interarmées. A son actif, trois participations aux missions de maintien de la paix dont deux en Côte d’Ivoire et une au Congo font de lui, une personne avertie des questions de sécurité dans la sous-région. Il est d’ailleurs titulaire d’un Master II en sécurité et défense à l’université de Nanjing en Chine. Ses bonnes manières habituelles de servir lui ont valu plusieurs lettres de félicitations et son élévation au rang de Chevalier de l’Ordre National du Bénin.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *